Association Arte Mare
Angelina Medori

Scandale au Festival Arte Mare !

Scandale et bonne chère ! A Bastia, le festival Arte Mare convie les spectateurs à une compétition de films, des dégustations de produits gastronomiques locaux… et à se régaler du parfum de scandale de certains films mythiques. L’invité d’honneur ne pouvait être que Jean-Pierre Mocky.

La grande bouffe

La grande bouffe

Du 3 au 10 octobre à Bastia, si vous entendez des esclandres et des coups de gueule, c’est normal. Arte Mare, le festival du film et de l’art méditerranéen, met en effet le scandale à l’honneur, que celui-ci soit dans l’assiette ou sur l’écran. Car cette nouvelle édition ne déroge pas à la règle en proposant, au beau milieu des projections de films, des soirées gastronomiques où les accords mets-vin concoctés par des chefs favoriseront à n’en pas douter la convivialité. Tout démarrera le 3 octobre dès l’ouverture par une conférence sur le scandale dans l’assiette avec le nutritionniste Christian Recchia. Puis, à l’écran, des rebelles et des provocateurs se succéderont dans des films qui pour certains sont passés à la postérité. La dernière tentation du Christ de Martin Scorsese avait choqué au point que des fondamentalistes catholiques avaient déclenché un incendie dans l’un des cinémas le projetant. Marco Ferreri, lui, s’était fait huer à Cannes en 1973 avec sa Grande bouffe dénonçant les excès de la société bourgeoise… rejoignant en cela Luis Buñuel et son Chien andalou, également « invité » à rejoindre la sélection scandaleuse de cette 33ème édition du festival corse.

Le Scandale Paradjanov3

Le Scandale Paradjanov ou La vie tumultueuse d’un artiste soviétique

ARTE Actions Culturelles se met donc au diapason du thème en proposant la projection du Scandale Paradjanov ou La vie tumultueuse d’un artiste soviétique, un film-hommage de Serge Avédikian sur le grand réalisateur soviétique qui a connu les geôles de son pays pour avoir parlé trop librement dans ses films. Le film a d’ailleurs déjà obtenu le prix du jury du festival du film d’histoire de Pessac (un festival également soutenu par ARTE Actions Culturelles). Et comme le scandale est une ressource presque inépuisable, le magazine d’ARTE « Personne ne bouge !« , l’un des rendez-vous phare de la chaine, s’y était penché, en proposant plusieurs décryptages de ramdams cinématographiques, comme ceux provoqués par Mel Gibson, Woody Allen ou encore Abdellatif Kechiche et sa Vie d’Adèle… Tous ces épisodes seront diffusés pendant Arte Mare.

personnenebouge

 

 

Une place sera aussi accordée aux caricaturistes, en cette année tristement marquée par les événements de janvier 2015. Les dessins de Jean Plantu seront exposés dès le lever de rideau jusqu’à la fin du festival. Pour incarner l’odeur de soufre du scandale, rien de mieux que le patronage de l’impétueux Jean-Pierre Mocky. Franc tireur du cinéma français, toujours adepte d’un coup de gueule salutaire, le réalisateur est l’invité d’honneur du festival. A côté de cette sélection thématique, la compétition de court et de long métrage se tiendra comme chaque année. Des films destinés aux enfants et un prix littéraire, le Prix Ulysse, complètent la programmation.

Catégories : Ecrans