Un ciné-spectacle pas comme les autres !

Retour de Flamme est composé exclusivement de films perdus et miraculés, retrouvés dans les caves ou les greniers, et restaurés pour être beaux comme au premier jour… enfin, le plus possible.

 

Retour de Flamme est aujourd’hui un spectacle de référence dans le monde entier, unique en son genre, où les restaurations sont saluées par les conservateurs et les cinémathèques comme exemplaires, et les films – joyeux ou graves – sont toujours présentés dans leur contexte historique, avec toujours anecdotes savoureuses, fantaisie et jubilation. Retour de Flamme, c’est du sérieux !

 

D’ailleurs, en 200 films des origines jusqu’aux années 2000, nous croiserons le plus grands, de Disney à Dali, de John Ford à Chaplin, de Lubitsch à Leo McCarey, des drames les plus sombres (trop parfois !) aux comédies les plus irrésistibles, des auteurs soviétiques exigeants aux animateurs des quatre coins du monde.

 

Vous pouvez découvrir aussi les petites vedettes oubliées, qui ont parfois été des génies absolus. Retour de Flamme leur rend hommage, et vous pourrez découvrir leurs films comme les personnes du festival les avaient découvert en ouvrant des boîtes de film improbables, retrouvées dans les caves, les greniers, les marchés aux puces, etc.

 

Mais les films mentionnés dans ces programmes ne sont qu’une partie de ceux-ci. Retour de Flamme étant une chasse au trésor, plus d’un tiers du contenu des séances n’est jamais annoncé à l’avance. Composée des trouvailles du moment (et parfois littéralement de la veille) ou de coups de cœur de dernière minute, cette partie non annoncée est un espace de liberté et de vitalité du spectacle. Elle fait revivre au spectateur la surprise et l’émotion du moment de la découverte. D’ailleurs, ces films sont toujours déterminés à la dernière minute, comme on sort une bonne bouteille de la cave, pour des amis à qui l’on tient…

 

 

20 PROGRAMMES… PLUS 1 !

 

Mardi 27 Novembre, 20h30

PREMIÈRE – Formidables trésors                                             

Pour lancer le spectacle, une sélection des films les plus dingues retrouvés ces dernières années. En vrac, le seul film connu de Django Reinhardt (dont la légende disait qu’il n’avait jamais été filmé), un cochon danseur, des acrobates japonais insensés, un film de Léo McCarey plus irrésistible que La Soupe aux Canards, le seul film muet  qui ne s’accompagne pas au piano mais avec un fouet et une citrouille, une indigestion de clarinette, etc.

Mercredi 28 Novembre, 20h30

LES INCROYABLES                                                                  

Cette soirée est dédiée aux films inattendus et irrésistibles. Avec au programme Baloonland, un dessin animé de l’inventeur de Mickey (attention, chef d’œuvre absolu) restauré à partir des négatifs, Charley Bowers (l’inventeur de la peau de banane anti-dérapante), un monsieur qui a mangé du taureau, un court-métrage de Griffith pour la promotion de la bonne conduite des spectateurs dans la salle (sauvé in extremis de la décomposition), Beaucitron inventeur, et d’autre surprises encore plus incroyables

Jeudi 29 Novembre, 20h30

AUTOUR DE LA COULEUR                                                    

Comment les premiers films couleurs ont-ils été faits ? Et qu’a-t-on filmé à cette occasion ? Un voyage dans le temps et les couleurs du passé, avec Serge Bromberg pour guide, qui vous fera rire, rêver, et vous racontera la plus magique des conquêtes. Au programme, la mode parisienne des années 20, la plus belle danse serpentine coloriée, le premier film tourné en glorious Technicolor, et tellement d’autres surprises.

Vendredi 30 Novembre, 20h30

VOYAGES DANS TOUTES LES DIMENSIONS                   

Un voyage dans le temps, la couleur et l’espace, dont la vedette incontestée sera le Voyage dans la Lune de Georges Méliès dans sa version coloriée d’origine (telle qu’elle ouvrit le festival de Cannes en 2011), mais également un voyage sur le vrai Titanic, une traversée solitaire pour Buster Keaton (restauration intégrale), des escapades au Japon, à San Francisco, mais aussi dans l’infiniment petit. Surprenant !

Samedi 1 er Décembre, 20h30

LES DÉBUTS DU CINEMA SONORE                                     

Des clips du début du siècle, Duke Ellington quelques jours après le lancement du cinéma sonore, Georges Méliès et le son qui va avec (1906), des délires aériens de Toto, un récit très improbable de Louis Lumière et toutes sortes d’expériences inexplicables… et bien d’autres surprises. Vous allez quitter cette séance en chantant des chansons…

Samedi 1 er Décembre, 23h00

SOIREE INTERDITE (Le 21° spectacle)                                    

Retour de Flamme s’adresse traditionnellement à tous les publics, des plus petits aux plus grands. Impossible, donc, de montrer certains titres dont le sujet ne convient pas aux mineurs. Et pourtant, les greniers regorgent de curiosités, qu’elles aient été destinées aux amateurs, aux maisons closes ou aux artistes, qui font la part belle au charme et à la séduction. Attention, ce programme ira jusqu’au bout, et n’est pas à mettre devant les yeux… chastes.

Dimanche 2 Décembre, 16h

UN MONDE TRÈS ANIMÉ                                                        

Pour les amoureux de dessins animés et d’animation, voici des films de rêve, le tout meilleur de ce que vous ne voyez jamais à la télévision (sauf si vous êtes un spectateur assidu du magazine Retour de flamme sur Cine + Classics). Au programme un Disney inédit (on ne vous en dit pas plus, exprès), des homards coureurs de fond, les premiers films en couleurs des créateurs de Popeye et Betty Boop, des publicités muettes en dessin animé, Charley Bowers etc.

Lundi 3 Décembre, 20h30

UN VOYAGE AU PAYS DU RELIEF STÉRÉOSCOPIQUE           

Événement absolu, et séance historique unique – Pour les amateurs d’images stéréoscopiques (qui sont apparues au milieu des années 30), mais surtout pour tous les spectateurs curieux et amateurs de films incroyables, de 5 à 95 ans, venez découvrir la vraie histoire du relief. Avec comme vedettes Disney, Georges Sidney, Charley Bowers, des Russes et des Canadiens, et des surprises à vous faire blêmir. Au fait, parmi ces surprises, une découverte incroyable : les premières images en relief ont été tournées… 30 ans plus tôt, et elles seront là. Des découvertes inouïes, au milieu de nombreuses surprises.

Mardi 4 Décembre, 20h30

SPÉCIAL BUSTER KEATON                                                   

Pour les chapliniens, voici l’occasion rêvée de changer d’avis, ou au contraire de visiter le « camp d’en face ». Au pays du génie absolu de Buster Keaton, Retour de flamme vous propose des versions nouvellement restaurées de ses plus grands courts métrages (dont l’incontournable Maison Démontable), des publicités, et des documents divers ou irrésistibles dont le grand Buster est à son zénith. Absolument irrésistible.

Mercredi 5 Décembre, 20h30

SPÉCIAL CHAPLIN                                                                   

Pour les Keatoniens éternels, ou depuis la veille, voici des documents improbables autour de Charles Chaplin, dont un événement : la première parisienne de la nouvelle restauration de The Immigrant. Mais il y aura également bien d’autres films pratiquement inconnus, en tout cas dans cette qualité, et le célèbre Docteur Pyckle et Mr Pride, dont l’auteur-acteur a été la doublure du grand Charlie, un certain Arthur Jefferson, plus connu sous le nom de… Bref, encore une surprise.

Jeudi 6 Décembre, 20h30

LES IRRÉSTISTIBLES, JUSTE POUR RIRE                        

Une seconde sélection de films insolites et très très très drôles, venant parfois d’horizons inconnus. Des films d’URSS (la célèbre Fièvre des Echecs, 1925, Poudovkine), une course au singe irrésistible, des actualités burlesques (réalisés en 1948 par Gilles Margaritis, qui deviendra dans les années 60 le créateur de la Piste aux Etoiles), le meilleur Charley Chase, des dessins animés, et de nombreuses surprises.

Vendredi 7 Décembre, 20h30

L’AMOUR, TOUJOURS L’AMOUR                                        

C’est le sujet qui a le plus inspiré le théâtre, la chanson, la poésie et le cinéma. Sauf que si vous espérez trouver ici de la romance à l’ancienne, vous risquez d’être surpris. Au programme, le drame d’amour filial le plus court de l’histoire du cinéma (sortez les Kleenex en 1 minute chrono), des films de charme, Joséphine Baker inédite, des situations de boulevard revisitées par l’immense Charley Chase, un film d’amour cochon (mais qui peut être vu par les plus chastes, rassurez vous, même les enfants) et de nombreuses surprises amoureuses et magiques.

Samedi 8 Décembre, 20h30

AUTOUR DE MÉLIÈS ET DE LA MAGIE                            

Le film à truc, appelé aujourd’hui effet spécial, a eu de tout temps ses grands et petits-maîtres. Et comme les trucages permettent à peu près tout, à condition que le public soit complice, le programme d’aujourd’hui est un voyage au pays de la fantaisie véritable. Entre les films de Méliès, et des plagiaires, vous retrouvez Keaton dans Frigo Fregoli (Playhouse), Jeanne d’Arc, le Magicien d’Oz (pas celui-là, un autre…), et beaucoup de surprises inattendues.

Dimanche 9 Décembre, 16h

PROGRAMME SURPRISE                                                        

Nous ne pouvons pas vous en dire beaucoup sur ce programme, mais à priori, quelques vedettes y tiendront l’affiche : Laurel et Hardy, Lubitsch (dans l’un de ses films muets les plus obscurs), le premier western de l’histoire du cinéma (nouvelle restauration), Tex Avery… et quelques autres ! Un programme dessiné tout particulièrement pour un dimanche de découverte et de rire en famille.

Lundi 10 Décembre, 20h30

LE CINEMA FILME LE CINEMA                                           

Le programme d’aujourd’hui est dédié aux filmeurs filmés. De tout temps, les cinéastes ont aimé mettre en scène leur métier, et ces visites des plateaux aux origines du cinéma, mises en scène ou documentaires, nous font réaliser combien le cinéma a changé depuis ses débuts en 1895. Avec au programme Winsor McCay, Flip la grenouille, un amateur cameraman, les studios Gaumont filmés pour un film caritatif (hier, c’était le Téléthon), et des documents incroyables… plus quelques surprises bien sûr.

Mardi 11 Décembre, 20h30

PROGRAMME SURPRISE                                                        

Aujourd’hui, vous pouvez découvrir les films préférés de Serge Bromberg. Vous n’en connaissez pas les vedettes, beaucoup de vieilles réclames, des jambes de bois, des méchants maris qui deviennent gentils, des citoyens américains, Buster Keaton, et d’autres petits bonbons cinématographiques irrésistibles

Mercredi 12 Décembre, 20h30

LES PLAISIRS ARTIFICIELS                                                  

Que ce soit sous forme liquide solide ou poudreuse, les substances hallucinogènes – et leurs conséquences improbables – ont inspiré les plus grands. Dans la sélection du jour, vous retrouverez Douglas Fairbanks (dont s’inspire le personnage de Dujardin dans The Artist) dans la première adaptation par Tod Browning du personnage de Sherlock Holmes, un Bigorno qui fume l’opium, Stan Laurel (avant son association avec Hardy) qui subit les conséquences d’une nuit de débauche, les gloussements de Spike Jones, et bien d’autres surprises.

Jeudi 13 Décembre, 20h30

FEMMES FEMMES FEMMES !                                               

Ce que nous font faire les femmes… ou ce qu’elles ont pu nous faire faire ! Nos muses sont souvent nos pires sujets d’embêtements, et les scénaristes s’en sont donnés à cœur joie. Féministes de tous poils, vous n’allez pas croire ce que vos mères ont enduré… Mais au moins, vous allez le voir ! Avec en prime, quelques histoires d’amour improbables, et de nombreuses surprises. Le crime du Figaro ?

Vendredi 14 Décembre, 20h30

EN AVANT LA MUSIQUE !!!!                                                  

On dit qu’elle adoucit les mœurs, mais elle peut aussi parfois être à l’origine des pires catastrophes. La musique nous donnera surtout le plaisir d’un programme aux harmonies subtiles, de Django Reinhardt (rediffusion du seul film qu’il ait jamais tourné) à un poème symphonique sur Manhattan (Manhattan Medley, 1932), Louis Armstrong, un dessin animé des frères Fleischer, Billy Bevan le comique oublié, des délires à la Tex Avery mais 30 ans plus tôt (Premier prix de Violoncelle) et bien d’autres surprises.

Samedi 15 Décembre, 20h30

LES ENFANTS D’ABORD !                                                       

Ils sont insupportables, ils causent toutes les catastrophes, mais on les aime tout de même. Alors pour nous venger, voici une séance dédiée à nos chères têtes blondes. Au programme, Harold Lloyd (I do…), les fameuses « Petites Canailles » de Hal Roach, Les Parents terribles (Robert Bibal, 1935), des autruches, des personnages démontables et bien d’autres surprises…

Dimanche 16 Décembre, 16h

UN DERNIER PROGRAMME, POUR FAIRE LA FÊTE    

Avant que Dranem ne dise bonsoir, un dernier programme à passer avec les auteurs favoris des organisateurs du festival, dans des copies nouvellement et intégralement restaurées. Du film délire de Max Davidson (première apparition officielle de Laurel et Hardy dans un film : Call of the Cuckoo) à la première parisienne de Charlot Patine dans sa restauration définitive, ou un voyage improbable à l’Expo universelle, vous ne sortirez pas de ce programme indemne. Rires et surprises garantis !

Catégories : Non classé