Rites de passage

Un événement soutenu par les Actions Culturelles.

La Photographe Sandrine Elberg réunit, pour Rites de passage, dix artistes qui, dans leurs médiums et langages propres, offrent chacun une interprétation du rôle des rituels dans nos vies et processus créatifs. L’exposition présente des oeuvres pour la plupart inédites, créées spécialement pour cette proposition. Une expérience visuelle autour du temps, de l’espace, et des gestes par lesquels nous les jalonnons.

Dans ses photographies, Mylène Blanc met en scène sa tribu familiale et ses proches.

Peintre, Bogdan Pavlovic flirte avec la photographie.

Chez Régis Figarol, le temps redevient flux : un même cadrage et un même temps d’exposition sont utilisés.

Un geste répétitif qui hante également l’oeuvre d’Isabelle Ferreira.

Il en est ainsi de la peau d’âne de Brankica Zilovic, réalisée à l’aide de fils, de broderies et de peaux de bêtes.

On retrouve la figure ancestrale chez Jean-Philippe Brunaud. L’exorcisme est pratiqué par la plus jeune artiste de l’exposition, Odonchimeg Davaadorj, inspirée par les souvenirs de son enfance en Mongolie.

Autre rite de passage chez Corine Borgnet : offrir une seconde vie à une œuvre. Un adieu aux œuvres qui guide également l’installation de Sandrine Elberg.

C’est au sol, lieu des enterrements, que le plasticien Régis Sénèque présente sa sculpture.
Il y a aussi de la vanité dans les sculptures et les peintures de Lionel Sabatté, où le règne animal est omniprésent.

Entrée libre

  • ARTE vous offre des invitations pour le vernissage le 6 mars. Envoyez vos coordonnées postales par mail.

www.plateforme.tk

Plateforme
73, rue des Haies
Paris 20ème
Informations au 09 54 92 23 35

Catégories : Non classé