Images Singulières

Un événement soutenu par les Actions Culturelles.

Cette année, c’est la jeune et talentueuse photographe belge qui est l’invitée de la résidence à Sète : Bieke Depoorter de la fameuse agence Magnum Photos, coup de cœur des Actions Culturelles d’ARTE à Fotofever 2014 ! Elle livre ici une vision personnelle de la ville, très cinématographique, avec une série d’intérieurs nocturnes aux couleurs saturées.
Une rétrospective de la photographie contemporaine chilienne marquera cette édition. Le Chili sera encore à l’honneur au travers de la soirée de projection du film Valparaiso de Joris Ivens, un des mythes fondateurs du célèbre port. De plus une programmation de films documentaires sera proposée au cinéma le Palace.

Autre temps fort du festival : « Frontières », une thématique collective avec quatre propositions photographiques :
Payram s’est mis dans les pas de Paul Nadar. Un voyage qui l’a mené un siècle après sur les routes du Tadjikistan, de l’Ouzbékistan et du Turkménistan.
Jens Olof Lasthein, dans Moments In Between, rend compte des mutations de l’ex-Yougoslavie, avec des images couleurs panoramiques, pendant et après le conflit qui enflamma l’Europe de l’est dans les années 90.
Le travail d’Yvon Lambert (Agence VU’) viendra compléter ce regard avec un projet, composé de quinze séries photographiques sur des lieux frontières-européens.
Enfin, Jacob Aue Sobol, (Magnum Photos) à bord du Transsibérien, nous mènera de la Russie à la Chine, en passant par la Mongolie.
Après la Russie en 2014, ce sont les États-Unis d’Amérique qui s’installeront à la Maison de l’Image Documentaire. Tout d’abord une juxtaposition de regards sur les amérindiens : les photos centenaires d’Edward Curtis mises en abyme avec celles contemporaines de Jérôme Brézillon ou la persistance d’un style photographique documentaire qui pose la question du devenir de ses populations.

Enfin, Stéphane Lavoué immortalise l’ambiance inquiétante du Northeast Kingdom, région septentrionale de l’État du Vermont, avec beaucoup de délicatesse.
Carlotta Cardana affichera ses Mods Couples, des jeunes gens, en couple, nostalgiques de la mode des années 60, Marie Baronnet apportera un hommage décalé sur les ex-reines du burlesque, symboles surannés du rêve américain à l’Espace Paul Boyé.
Dans un tout autre registre, Emeric Lhuisset profite de ce moment si particulier de l’absence de pouvoir à Kiev, après la démission de Ianoukovytch, pour portraitiser sur la fameuse place Maïdan, cent acteurs de la révolution et leur poser la question du devenir de l’Ukraine.

Et bien sûr, la septième édition du festival sera l’occasion de présenter les premiers travaux réalisés dans le cadre du projet La France VUE D’ICI en partenariat avec Mediapart.

Entrée libre

www.imagesingulieres.com
https://www.facebook.com/ImageSingulieres
https://twitter.com/cetavoir

Catégories : Non classé