fotofever

Rendez-vous parisien devenue incontournable pendant le Mois de la Photo, fotofever donne l’occasion de prendre le pouls de la jeune création photographique.
fotofever s’attache à favoriser la découverte, encourager et soutenir les artistes par l’acquisition de leurs oeuvres.

Cette année le rideau s’ouvre avec une sélection de plus de cent galeries internationales, un comité assure la qualité artistique de la sélection des galeries présentées : il est composé de l’Association des Galeries d’art Paris, représentée par son co-président Baudoin Lebon et de la collectionneuse belge Galila Barzilaï Hollander. À noter la présence de galeries chinoises et japonaises à l’instar de 798 Photo,
Emon Photo ou encore Zen photo, La Galerie Hiltawsky et In the Gallery pour le nord de l’Europe. Parmi les galeries qui rejoignent la manifestation, plus de la moitié sont spécialisées en photographie.
La collectionneuse belge Galila y exposera une partie de sa collection sur le thème de l’argent.

A noter également, l’exposition-vente Harcourt à l’occasion des quatre-vingts ans du célèbre studio et la venue de Gerard Malanga, le bras droit d’Andy Warhol avec la galerie Caroline Smulders et ses photographies des superstars de la Factory.

fotofever propose start to collect, un parcours qui met l’accent sur un choix de photographies,n’excédant pas les mille euros, idéal pour commencer une collection.
ARTE donnera son coup de cœur à l’une de ces œuvres.

  • ARTE offre des invitations. Envoyez vos coordonnées postales par mail.

Carrousel du Louvre
99 rue de Rivoli
Paris 1er

L’artiste Marianne Maric (lauréate du Concours Mode d’ARTE 2011) réinterprète, en live, dans une performance-concert les sculptures sonores des frères Baschet.
A travers un dispositif inédit elle réunit autour des instruments Baschet : Silences, Tôles à voix, Cristals et des robes en métal plié créées en 1966 pour le film Qui êtes-vous Polly Maggoo ? , ses créatures les Lamp girls. S’entourant de ses performeuses et de musiciens elle active et rejoue  une partition chorégraphique utilisant ainsi les corps des femmes comme une arme sculpturale.
Ses complices : Thomas de Pourquery, saxophoniste, compositeur, chanteur, récompensé d’un « Album de l’année » aux victoires du Jazz 2014, Francesco Russo, compositeur et musicien spécialiste des structures sonores Baschet, et Maxime Delpierre, guitariste et jazzman.

Une production CAC Brétigny en partenariat avec l’Association Structures Sonores Baschet.

Centre d’art contemporain de Brétigny
Espace Jules Verne
rue Henri Douard
Brétigny-sur-Orge

Catégories : Non classé