Eve Market

« Corinne Fhima appartient à cette quatrième génération de post-féministes qui n’hésitent pas à s’approprier la grande histoire masculine de l’art. Dans sa cuisine, plus studio de pub que vrai labo identitaire, elle découpe de pauvres créatures féminines qu’elle immobilise au creux de barquettes façon bouchère dans l’impossibilité de toute chorégraphie vivante.

Ne respectant aucune valeur machiste elle s’attaque à la Bourse et tente de placer ses créatures sur le CAC 40 dans des œuvres mixtes de grand format où les corps ligaturés sont reliés aux plus fameux indices qui font le marché, Nasdaq, Nikkei ou Dowjones.
Elle met en activité dans la galerie sa Barquettes Factory par des performers mâles qui rejoue fabrication, gestion et distribution de masse du corps féminin en une danse mécanisée du désir toujours à vendre Elle use de toutes les armes dont l’humour noir ou rose dans un combat jamais gagné pour une égalité des droits quand la pire réaction nous cerne de nouveau. Là où seuls les chercheurs d’amour ont des chances de rester vivants et de s’inscrire dans une autre histoire de l’art. » Christian Gattinoni

  • ARTE offre des invitations au vernissage/performance le 22 mai. Envoyez vos coordonnées postales par mail.

Entrée libre

www.whiteproject.fr

White Projects
24 rue Saint Claude
Paris 3ème

Catégories : Non classé