Dans l’air mûr

Un événement soutenu par les Actions Culturelles.

Sur les peintures de Rosy Lamb, des corps d’hommes ou de femmes, s’abandonnent, nus, à un repos confiant, se délassent dans la pureté des draps ou bien nous scrutent d’un regard lourd de franchise. L’arrière-plan de Rosy se déploie comme dans un rêve de démiurge projeté sur une paroi de caverne platonicienne. Des natures mortes d’objets, de symboles, de petits êtres chers constituent un décor discret bien qu’étonnamment suggestif. Rosy convoque aussi dans son atelier, dans sa propre existence (et dans l’espace de cette exposition) un petit peuple sculpté qui semble à la fois heureux de se tenir là et décidé à ne bouger jamais de l’instant qu’il occupe. C’est une foule de corps, de torses, de membres ou de têtes. Ils sont assis, debout, nus ou couchés. Et cette humanité de plâtre, éparpillée, nous ramène à notre fragilité paradoxale: nous serons poussière, mais tant que nous sommes là, nous ne pouvons rien faire d’autre qu’être nous-mêmes.
À l’heure des installations et des écrans vidéos qui peuplent les galeries, l’artiste américaine se tient à rebours des facilités de son temps, donnant une forme douce et universelle à son imagination mélancolique, à sa sensibilité si pure.

  • ARTE offre des invitations pour le vernissage le 12 juin. Envoyez u vos coordonnées postales par mail.

Galerie Guido Romero Pierini
A la Galerie Joseph
116 rue de Turenne
Paris ème

Catégories : Non classé