Thomas Hengelbrock

Il a étudié le violon avec Conrad et Rainer Kussmaul, a étoffé sa culture musicale auprès d’Antal Doráti, de Witold Lutoslawski et de Mauricio Kagel, puis s’est perfectionné en collaborant avec Nikolaus Harnoncourt et l’Ensemble Concentus musicus. En 1985, il est cofondateur du Freiburger Barockorchester qu’il dirige jusqu’en 1997. C’est un musicien animé par une curiosité de musicologue, qui n’hésite pas à expérimenter sur le plan de l’interprétation, à proposer des concerts aux programmes inhabituels, à mettre en place des solutions innovantes pour transmettre la culture musicale – et qui prend plaisir à exhumer des chefs d’œuvre oubliés.

Si Thomas Hengelbrock est d’abord un spécialiste de la musique contemporaine, il est également à son aise dans les œuvres des XIXe et XXe siècles et adhère aux principes historiques de l’interprétation. Il partage ses activités entre son propre ensemble Balthasar-Neumann, la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême qu’il a dirigée de 1995 à 1998, et le Feldkirch Festival dont il a eu la charge de 2000 à 2006. De 2000 à 2003, il a été directeur musical du Wiener Volksoper (Opéra populaire de Vienne). Pendant plus d’une décennie, Thomas Hengelbrock a aussi été remarqué pour ses recréations au festival de musique classique et d’art lyrique de Schwetzingen.

Aujourd’hui, Thomas Hengelbrock est invité dans le monde entier pour diriger concerts et opéras. Il collabore régulièrement avec l’Opéra de Paris. À partir de 2010, il montera les opéras au programme du Teatro Real de Madrid, dont Gérard Mortier prendra la direction cette même année. Grâce à des productions qui ont fait date, il est devenu l’un des protagonistes majeurs du Festspielhaus de Baden-Baden. Au cours des années qui viennent, il assumera la direction de nouvelles productions dans les grands opéras de la scène internationale, comme le Royal Opera House de Londres et l’Opéra de Zurich. Il est régulièrement invité à la tête de l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, de la Philharmonie de Munich et de l’Orchestre de chambre d’Europe.

En 2011/2012, Thomas Hengelbrock succédera à Christoph von Dohnányi en qualité de chef attitré de l’Orchestre symphonique de la radiotélévision NDR. En 2011 également, il participera pour la première fois au festival de Bayreuth en présentant une nouvelle production de Tannhäuser.

Source : www.thomas-hengelbrock.com

Catégories : Non classé