L'Irak sous haute tension politique

Après des mois de paralysie politique, la capitale irakienne subit un nouveau bras de fer entre partis irakiens chiites rivaux. Les forces politiques ne s'accordent pas sur la nomination d’un chef de gouvernement. Les partisans du religieux Muktada al-Sadr veulent notamment empêcher leurs adversaires de former un gouvernement, près de dix mois après les élections législatives. Une opposition politique loin des principales préoccupations de la population. La corruption, le taux de chômage élevé chez les jeunes et la crise économique font que de nombreux Irakiens et Irakiennes ne font plus confiance aux politiques. Retrouvez une selection de reportages et d'analyses dans notre dossier.

Après des mois de paralysie politique, la capitale irakienne subit un nouveau bras de fer entre partis irakiens chiites rivaux. Les forces politiques ne s'accordent pas sur la nomination d’un chef de gouvernement. Les partisans du religieux Muktada al-Sadr veulent notamment empêcher leurs adversaires de former un gouvernement, près de dix mois après les élections législatives. Une opposition politique loin des principales préoccupations de la population. La corruption, le taux de chômage élevé chez les jeunes et la crise économique font que de nombreux Irakiens et Irakiennes ne font plus confiance aux politiques. Retrouvez une selection de reportages et d'analyses dans notre dossier.

Toutes les vidéos