No. 14 : le manifeste 343
Info et société

No. 14 : le manifeste 343

Ce mois-ci, dans Kreatur, on se souvient du manifeste des 343, paru le 5 avril 1971, à la une du "Nouvel Observateur". Des femmes y reconnaissaient avoir eu recours à l'avortement, qui était alors encore illégal. La journaliste et féministe allemande Alice Schwarzer s'est inspiré de cette pétition et, deux mois plus tard, elle faisait publier à la une du magazine "Stern" la phrase "Wir haben abgetrieben" (Nous avons avorté). Des deux côtés du Rhin, il y a 50 ans, les féministes ont brisé un tabou. Kreatur s'interroge sur le droit à l'avortement en Europe aujourd'hui. 
Ce mois-ci, dans Kreatur, on se souvient du manifeste des 343, paru le 5 avril 1971, à la une du "Nouvel Observateur". Des femmes y reconnaissaient avoir eu recours à l'avortement, qui était alors encore illégal. La journaliste et féministe allemande Alice Schwarzer s'est inspiré de cette pétition et, deux mois plus tard, elle faisait publier à la une du magazine "Stern" la phrase "Wir haben abgetrieben" (Nous avons avorté). Des deux côtés du Rhin, il y a 50 ans, les féministes ont brisé un tabou. Kreatur s'interroge sur le droit à l'avortement en Europe aujourd'hui. 

Toutes les vidéos

L'IVG ça s'apprend

Kreatur #14

Informer sur l'avortement : le combat d'une médecin allemande

Kreatur #14

Avortement : les 27 ont du mal à accorder leurs violons

Kreatur #14

Quand avorter reste tabou

Kreatur #14

Sur le même thème

KREATUR

Le magazine des combats féministes