Info et société

#EUArms : les bonnes affaires de l'industrie française

La maintenance et l'exploitation des matériels représentent une part de plus en plus importante des recettes des fabricants d’armes. Selon les dernières études, ce marché de l’après-vente représente désormais plus de 50% de chaque grosse commande, dépassant ainsi les revenus de la vente et de l’exportation. Ces services de maintenance et de formation créent ainsi un lien invisible mais durable entre clients et fabricants. Alors, quand ces armes servent à perpétrer des crimes de guerre, qui en porte la responsabilité  ?Les enquêtes de Lighthouse Reports, ARTE, Mediapart et ARD montrent comment des entreprises européennes d’armement continuent à gagner beaucoup d’argent en effectuant des travaux de maintenance et en dispensant des formations, au mépris des crimes de guerre et des embargos sur les exportations d’armes.

Toutes les vidéos

4 min

Libye : Les entreprises françaises qui alimentent le conflit

4 min

#FrenchArms : les armes du crime

Des armes françaises sont-elles utilisées contre des populations civiles ? Le gouvernement doit rendre un rapport, déjà critiqué, sur ses exportations d'armes d'ici le 1er juin.