Info et société

Camp de Moria : après les flammes, la crise humanitaire

Le camp de Moria, sur l'île de Lesbos, a été presque entièrement détruit par les flammes dans la nuit du 8 au 9 septembre. Les 13 000 réfugiés qu'il abritait sont désormais à la rue et manquent d'eau, de nourriture et de soins. Ce drame arrive après des mois de confinement, dans un camp surpeuplé où les exilés manquaient de tout et où les mesures barrières étaient extrêmement difficiles à appliquer. Quelques États membres de l'Union européenne ont timidement proposé de prendre en charge une partie des mineurs du camp, dans des proportions bien insuffisantes. Les autres pays les suivront-ils ? L'UE, toujours aussi divisée sur la question migratoire, va-t-elle prendre ses responsabilités ? ARTE Info vous propose une série de reportages sur le quotidien de ce camp aujourd'hui parti en fumée, que le sociologue suisse Jean Ziegler nommait "la honte de l'Europe".

6 min

Moria : après l’incendie, le désespoir des réfugiés

6 min

Sur le même thème

En fuite : les réfugiés dans le monde

20e Journée mondiale des réfugiés

20e Journée mondiale des réfugiés