Info et société

Algérie : les journalistes dans le viseur du pouvoir

En Algérie, les journalistes et les militants sont les cibles favorites des autorités. Des centaines de personnes ont été arrêtées et parmi elles, le journaliste Khaled Drareni. Ce dernier a été condamné en appel, mardi 15 septembre, à une peine de deux ans d'emprisonnement pour "incitation à attroupement non armé" et "atteinte à l'unité nationale". Pour rappel, le hirak - soit le mouvement de contestation citoyen - est né après l'annonce d'une énième candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidence de l'Algérie. Il avait alors réussi à provoquer la démission du chef de l'État. En plus de ce départ, les manifestants demandaient également la fin d'un système verrouillé et corrompu. Depuis, plusieurs proches de l'ex-président sont poursuivis pour corruption et un nouveau président a été élu en décembre 2019. Mais Abdelmadjid Tebboune, pur produit du système est lui aussi contesté et les Algériens continuent ardemment à demander un changement démocratique et une réponse aux difficultés politiques et sociales que traverse le pays. Retrouvez dans ce dossier reportages et analyses pour comprendre les origines et le cheminement de ce mouvement d'une ampleur inédite.

3 min

Algérie : le combat pour la liberté de la presse continue

3 min

26 min

Algérie : un an après, la grande désillusion

ARTE Reportage

ARTE Reportage

26 min

7 min

Sophie Bessis - Tunisie, Algérie, Maroc - Un Maghreb en suspens ?

Les Experts du Dessous des cartes

Les Experts du Dessous des cartes

7 min

25 min

Algérie : le réveil de la jeunesse

ARTE Reportage

ARTE Reportage

25 min