Info et société

Turquie: le parti d'Erdogan à la reconquête d'Istanbul

Quasiment inconnu il y a seulement quelques mois,  Ekrem Imamoglu, qui a remporté dimanche les élections municipales à Istanbul, s'est imposé comme le champion d'une opposition longtemps incapable d'entailler l'armure du président Recep Tayyip Erdogan. Cet homme âgé de 49 ans a mis fin au mythe de l'invincibilité dans les urnes du parti présidentiel, l'AKP.Le bloc d’opposition laïc emmené par le Parti républicain du peuple (CHP) avait déjà été déclaré vainqueur le 31 mars, devant le Parti de la justice et du développement (AKP). Une victoire de courte durée : Erdogan a annulé le résultat de ce scrutin pour irrégularités. Si le parti présidentiel reste majoritaire sur l'ensemble du pays, la perte de bastion est une véritable sanction pour le Président, qui a pesé de tout son poids dans la campagne électorale. Au cœur du mécontentement des Turcs : la crise qui frappe l’économie du pays, entrée en récession et minée par l’inflation. Dans ce dossier, retrouvez une sélection de reportages et d’analyses pour comprendre la situation politique et économique du pays.
facebooktwitterwhatsapp