Info et société

Hongrie : à droite, toute !

A quelques semaines des élections du Parlement, les membres du Parti populaire européen se sont réunis le 20 mars à Bruxelles pour statuer sur l’avenir de leur allié hongrois : le Fidesz. En cause : la campagne mensongère de Viktor Orbán contre Jean-Claude Juncker. Les dirigeants du PPE ont opté pour trois mois de suspension.