Les camps, secret du pouvoir chinois (2/2)La surveillance totale

61 min

Disponible jusqu'au 29/06/2025

  • Sous-titrage malentendant

Enquête sur l’effroyable système concentrationnaire chinois, pivot du pouvoir communiste depuis quatre-vingts ans. Cette seconde partie met au jour la surveillance généralisée dans la Chine du XXIe siècle, où chacun peut être enfermé au "laogai", transformant le pays en une "immense prison".

Si la mort de Mao marque une rupture, l'espoir suscité par la politique de libéralisation de Deng Xiaoping ne dure pas. Les dazibaos du mur de la Démocratie à Pékin sont rapidement remplacés par des publicités, avant une énième vague d'arrestations - démocrates, délinquants présumés, jeunes urbains, chômeurs -, rappelant que la machine totalitaire perdure. Quelque 10 000 personnes sont exécutées entre octobre 1983 et avril 1984, et le laogai se remplit à nouveau. Un temps épargnés, les étudiants organisent des manifestions prodémocratiques, jusqu'au massacre de Tian'anmen en juin 1989. À l'aube des années 1990, la Chine compte plus de deux mille camps. À l'heure où le capitalisme d'État encourage l'enrichissement, les produits exportés en Occident sont tachés du sang des prisonniers. Accusés de dérive sectaire, les adeptes du Falun Gong constituent ensuite les nouvelles cibles. En 2012, Xi Jinping, dont le père a été persécuté - ainsi qu'il le sera ensuite lui-même, à l'adolescence -, prend la tête du Parti, avant d'éliminer ses rivaux sous couvert de lutte anticorruption. Les candidats à la dissidence sur le Net et les réseaux sociaux sont traqués, et une répression massive s'abat bientôt sur les minorités ethniques : Ouïghours, Kazakhs, Kirghizs...

"Une immense prison"
Cette seconde partie met au jour la surveillance généralisée dans la Chine d'aujourd'hui, où chacun peut être enfermé au laogai, transformant le pays en "immense prison". Au XXIe siècle, le système de répression mis en place par Mao a été modernisé, à grand renfort de caméras, d'algorithmes et d'intelligence artificielle. Entrelaçant archives, dont celles de la propagande, et dessins représentant la réalité intérieure des camps, ce documentaire s'appuie sur les récits poignants d'anciens prisonniers, aujourd'hui exilés, et d'enfants de victimes. Ces femmes et ces hommes racontent les humiliations, les violences subies et les méthodes de déshumanisation. Une immersion glaçante au coeur de la machine totalitaire chinoise.

Réalisation

Tania Rakhmanova

Production

YAMI2

Producteur/-trice

NICK (Christophe)

Pays

France

Année

2021

Vous pourriez aimer aussi

Regarder Bienvenue en Géozarbie Kowloon : La cité de la pègre 11 min Voir le programme

Bienvenue en Géozarbie

Kowloon : La cité de la pègre

Regarder Sources Chine : les influenceurs de la colonisation 14 min Voir le programme

Sources

Chine : les influenceurs de la colonisation

Regarder Square Idée La démographie change-t-elle le monde et le XXIe siècle ? 27 min Voir le programme

Square Idée

La démographie change-t-elle le monde et le XXIe siècle ?

Regarder Chine : les derniers gitans des mers ARTE Reportage 25 min Voir le programme

Chine : les derniers gitans des mers

ARTE Reportage

Regarder Faut-il vider les musées ? Les idées larges avec Françoise Vergès 25 min Voir le programme

Faut-il vider les musées ?

Les idées larges avec Françoise Vergès

Regarder Tracks East Le paradoxe polonais : la solidarité ou l'armée 31 min Voir le programme

Tracks East

Le paradoxe polonais : la solidarité ou l'armée

Les vidéos les plus vues sur ARTE

Regarder Une vie à part 103 min Voir le programme

Une vie à part

Regarder Dolomites - Un été sur les rochers du massif 44 min Voir le programme

Dolomites - Un été sur les rochers du massif

Regarder Poutine, l'Otan et l'Europe 90 min Voir le programme

Poutine, l'Otan et l'Europe

Regarder Haro sur l’eau ! Les fleuves en détresse 91 min Voir le programme

Haro sur l’eau !

Les fleuves en détresse

Regarder ARTE Journal (15/07/2024) Convention chez les Républicains et législatives en Syrie 25 min Voir le programme

ARTE Journal (15/07/2024)

Convention chez les Républicains et législatives en Syrie