Loading
A Nantes, Romuald Hazoumè décolonise la pensée

La culture dans ARTE Journal

Voir tout

Christo, monumental et éphémère

"Je suis Karl", thriller politique et européen

La "Reine des neiges" s'offre l'opéra

"Dune", un roman pour l’éternité

BD : "Anna", bourrée de complexes

Daniel Auteuil donne de la voix

Théâtre : "Et leurs cerveaux qui dansent"

Ars Electronica, un New Deal numérique

A Nantes, Romuald Hazoumè décolonise la pensée

Le plasticien béninois, invité par le Musée d’histoire de la ville de Nantes, qui fut le premier port négrier de France, apporte son regard percutant sur les collections liées à la traite transatlantique. Romuald Hazoumè utilise des masques, réalisés à partir des bidons servant au trafic d’essence entre le Bénin et le Nigeria, pour représenter le peuple et renvoyer l’image d’esclaves modernes « que l’on use, déforme, répare et que l’on jette ». Une mise en abîme vertigineuse d’une histoire qui continue de se cogner dans l’actualité. (A voir jusqu'au 14 novembre)

Vous pourriez aimer aussi

Berlin : le controversé Forum Humboldt ouvre ses portes

Alpha Kaba : "J'ai été esclave pendant deux ans en Libye"

Témoignage

Elle se bat contre l'esclavage moderne

La fin d’une ère : Angela Merkel, vue de l’Europe

ARTE Journal

Édition du soir

Dernier jour

ARTE Journal

Édition de la mi-journée (15/09/2021)

ARTE Journal

Édition de la mi-journée (16/09/2021)

Les vidéos les plus vues sur ARTE

L'Armée rouge (1/2)

La grande guerre patriotique

Le gardien invisible

La trilogie du Baztan (1/3)

One Lane Bridge (4/6)

La chute

One Lane Bridge (1/6)

L'arrivée

L'Armée rouge (2/2)

La guerre froide

Christo & Jeanne Claude - L’art de cacher, l’art de dévoiler