104 min
Disponible du 16/03/2021 au 15/09/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

D'anciens détenus libanais de l'effroyable bagne syrien de Palmyre témoignent et "rejouent" leur détention devant la caméra. Un face-à-face dénué de tout voyeurisme avec la réalité de la torture, réalisé par Monika Borgmann et Lokman Slim, assassiné le 4 février 2021 au Liban. 

Durant la guerre du Liban, de 1975 à 1990, des milliers de Libanais ont disparu sans retour, dont de nombreux opposants à l'occupation syrienne, arrêtés secrètement puis engloutis par le terrible régime carcéral de la dictature d'Hafez el-Assad. Parmi les geôles du régime, celle de Palmyre (Tadmor, en arabe), en plein désert, fut l'une des plus redoutées, avant que Daech ne la démolisse, en 2015. Quatre ans plus tôt, à la suite du soulèvement populaire contre l'héritier Bachar el-Assad, un groupe de vingt-deux  anciens prisonniers libanais ayant survécu, contrairement à des centaines de leurs codétenus, à ces années de tortures et de privations permanentes, ont voulu témoigner de ce qu'ils avaient subi. Parce que "les mots ne peuvent pas décrire" l'ampleur de la violence et de l'arbitraire ainsi infligés jour après jour, ils ont décidé de raconter, mais aussi de "rejouer" par une forme de mise en scène cathartique, ce quotidien indicible, devant la caméra de Monika Borgmann et de son époux Lokman Slim. Tous deux ont fondé dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah, l'ONG Umam, qui vise à recueillir et diffuser la mémoire de décennies de conflits et d'oppression. Intellectuel et activiste libanais militant pour la démocratie et attaché à porter la voix des victimes, en dépit des menaces qui le visaient, notamment de la part du Hezbollah, Lokman Slim a été assassiné le 4 février dernier. 
 


Pudeur 

Sortie en salles en 2016, cette stupéfiante plongée dans la réalité de la torture entremêle des témoignages face caméra et des séquences théâtrales, durant lesquelles les protagonistes, dans une ancienne école de Beyrouth qu'ils ont eux-mêmes bricolée en prison, représentent des scènes de leur passé carcéral en jouant tour à tour les rôles des bourreaux et des détenus. Aucun voyeurisme, aucune gratuité dans ce récit choral : avec la répétition mimée de coups incessants, de postures, de règlements délirants destinés à briser leur humanité, ces hommes se réapproprient collectivement ce qu'ils ont subi pour le mettre à distance, le ponctuant d'éclats d'humour, comme ce partage laborieux d'un œuf dur entre codétenus. Les corps exorcisent la violence, les mots, impressionnants de force et de dignité, restituent avec pudeur le chemin intérieur accompli pour survivre. Raymond, Moustafa, Rachid, Elias ou Fouad parlent pour eux-mêmes, mais aussi pour tous leurs semblables confrontés à la torture.


  • Réalisation :
    • Monika Borgmann
    • Lokman Slim
  • Producteur/-trice :
    • Les films de l'étranger
    • Golden Egg Production
    • Umam Productions
  • Auteur :
    • Monika Borgmann
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2016