Des musiciens du monde entier jouent La Paloma#12 Klaus Janek

loading...
8 min
Disponible du 18/05/2021 au 13/11/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Klaus Janek fait partie des 15 musiciens réunis au sein du projet Dulab Alpaloma. Par une fraîche journée de printemps, le jazzman italien nous fait entendre La Paloma avec la sonorité profonde de sa contrebasse. Il nous parle également d’AC/DC et de ses choix de vie.
Klaus Janek apprend d’abord la flûte, puis la trompette, avant de se tourner en 1988 vers la contrebasse classique. Il suit ensuite des master-class avec de grandes figures du jazz comme Dave Holland, Peter Kowald, Butch Morris et Jaribu Shahid. Affectionnant autant la contrebasse acoustique que les instruments équipés de dispositifs électroniques, il se produit seul sur scène depuis 1994. Il joue également au sein de formations comme l’Ort-Ensemble de Peter Kowald ou le collectif dirigé par Bill Dixon lors du Festival Vision. Caspar, son premier album paru en 2001, inaugure une longue série d’enregistrements.
Ses expérimentations sonores et son travail en solo, en ensemble ou dans le cadre de productions chorégraphiques et théâtrales lui valent une renommée internationale. Il a notamment composé la suite Lettera Amorosa pour Apud, spectacle du chorégraphe Thierry Thieû Niang, et a accompagné Claudio Rocchetti lors d’une tournée en Asie du Sud-Est, qui a donné lieu à un album intitulé Hong Kong Pavilion. Il improvise en compagnie de musiciens tels que Borah Bergman, Toshinori Kondō, Johannes et Conny Bauer, Joe et Mat Maneri, Wolfgang Fuchs, etc. Il s’est également produit aux côtés du groupe berlinois 17 Hippies. Compositeur de la BO de plusieurs longs métrages et films documentaires, il travaille également comme sound designer dans le cadre de projets architecturaux et pour les médias.


***
Comment la mélodie La Paloma devient-elle un dulab ? 
Trois semaines durant, du lundi au vendredi, nous découvrons les différents musiciens. Chaque musicien se présente en livrant sa version du thème ainsi qu’une variation sur la mélodie d’un de ses partenaires. 
Ce qui fait l’originalité de notre dulab, c’est la diversité des traditions dont sont issus les artistes. Classique, jazz, musique contemporaine ou électronique : tous les styles sont représentés, sans oublier les traditions orientales, avec notamment la Chine et Singapour. Chaque musicien interprète la mélodie d’une manière personnelle et inédite, en recourant parfois à des instruments méconnus en Europe. Plusieurs d’entre eux pratiquent l’improvisation et imaginent des propositions parfois totalement décalées.
Parmi les participants, beaucoup vivent en Allemagne, notamment à Berlin, et sont issus de la migration. Si leurs noms nous sont parfois inconnus, il ne faut pas s’y tromper : chacun d’entre eux est un maître en son genre. Creuset d’expressions et de langages musicaux, le dulab démontre qu’un collectif hétéroclite peut donner naissance à un morceau sans qu’aucun de ses membres n’ait à faire de concession musicale.
Chaque vidéo suit le même déroulement : un musicien joue d’abord le thème de La Paloma seul ou avec accompagnement et termine par une variation ou une improvisation. Entre ces deux séquences, chaque musicien présente son parcours dans une brève interview et raconte son apprentissage de la musique, éventuellement son arrivée en Allemagne, ainsi que le rapport qu’il entretient avec son instrument. Il décrit également le lieu qu’il a choisi pour enregistrer La Paloma – en tenant évidemment compte des restrictions sanitaires – voire livre une anecdote sur cet endroit cher à son cœur. 
Le projet s’achèvera avec l’intervention de la compositrice Cathy Milliken. Elle réalisera une œuvre musicale inédite à partir du matériau musical enregistré.


Photo © Uli Aumüller

  • Réalisation :
    • Uli Aumüller
  • Composition :
    • Cathy Milliken, Dietmar Wiesner (Composition/Direction musicale )
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021