Dulab #06 - Ravi SrinivasanDes musiciens du monde entier jouent La Paloma

7 min
Disponible du 10/05/2021 au 05/11/2021
Prochaine diffusion le lundi 10 mai à 05:00
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Ravi Srinivasan fait partie des quinze musiciens qui composent le Dulab Alpaloma. Né à Singapour, Il a passé son enfance en Malaisie. Formé aussi bien à la musique classique occidentale qu’à la musique indienne, Ravi Srinivasan est un véritable citoyen du monde. Découvrez comment il interprète La Paloma en sifflant et au moyen de divers instruments à percussion.
Natif de Singapour, Ravi Srinivasan, joue du tabla, du tabla tarang et des percussions, siffle et chante en khyal, un style musical classique du nord de l’Inde. Il a grandi en Malaisie au sein d’une famille anglo-indienne et a d’abord appris le violon et la musique classique occidentale. Après avoir été musicien d’orchestre en Malaisie et au Royaume-Uni, il se consacre au jazz, se met à composer, puis étudie le tabla à Berlin auprès de Kamalesh Maitra. Son charisme, sa polyvalence et sa créativité font de lui un musicien hors du commun. Ravi Srinivasan s’est produit aux États-Unis, en Russie, en Malaisie et dans de grands festivals en Europe et en Inde. Il joue au sein d’ensembles de jazz, de folk et de musique du monde, accompagne des danseurs de kathak et des chanteurs de raga et prend part à des productions de théâtre musical.

***
Comment la mélodie La Paloma devient-elle un dulab ? 
Trois semaines durant, du lundi au vendredi, nous découvrons les différents musiciens. Chaque musicien se présente en livrant sa version du thème ainsi qu’une variation sur la mélodie d’un de ses partenaires. 
Ce qui fait l’originalité de notre dulab, c’est la diversité des traditions dont sont issus les artistes. Classique, jazz, musique contemporaine ou électronique : tous les styles sont représentés, sans oublier les traditions orientales, avec notamment la Chine et Singapour. Chaque musicien interprète la mélodie d’une manière personnelle et inédite, en recourant parfois à des instruments méconnus en Europe. Plusieurs d’entre eux pratiquent l’improvisation et imaginent des propositions parfois totalement décalées.
Parmi les participants, beaucoup vivent en Allemagne, notamment à Berlin, et sont issus de la migration. Si leurs noms nous sont parfois inconnus, il ne faut pas s’y tromper : chacun d’entre eux est un maître en son genre. Creuset d’expressions et de langages musicaux, le dulab démontre qu’un collectif hétéroclite peut donner naissance à un morceau sans qu’aucun de ses membres n’ait à faire de concession musicale.
Chaque vidéo suit le même déroulement : un musicien joue d’abord le thème de La Paloma seul ou avec accompagnement et termine par une variation ou une improvisation. Entre ces deux séquences, chaque musicien présente son parcours dans une brève interview et raconte son apprentissage de la musique, éventuellement son arrivée en Allemagne, ainsi que le rapport qu’il entretient avec son instrument. Il décrit également le lieu qu’il a choisi pour enregistrer La Paloma – en tenant évidemment compte des restrictions sanitaires – voire livre une anecdote sur cet endroit cher à son cœur. 
Le projet s’achèvera avec l’intervention de la compositrice Cathy Milliken. Elle réalisera une œuvre musicale inédite à partir du matériau musical enregistré.


Photo © Uli Aumüller

  • Réalisation :
    • Uli Aumüller
  • Composition :
    • Cathy Milliken, Dietmar Wiesner (Composition/Direction musicale)
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021