Europe@Home – ChypreAvec Sarah Aristidou et Annika Treutler

48 min
Disponible du 05/04/2021 au 04/07/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Daniel Hope consacre une émission à chacun des Etats membres de l’UE, afin de mettre en lumière leur musique et leurs artistes. Les invités l’accompagnent pour interpréter des titres de leur répertoire national, entre compositions classiques, chants typiques, airs populaires traditionnels et morceaux contemporains de tous les genres : l’Europe tout entière s’invite.

La soprano Sarah Aristidou, accompagnée musicalement par la pianiste Annika Treutler, est aujourd'hui en visite à Chypre.

La soprano franco-chypriote Sarah Aristidou se fait rapidement un nom sur les scènes de concert et d’opéra. Il est vrai qu’elle a déjà collaboré avec des chefs comme Daniel Barenboim, François-Xavier Roth, Trevor Pinnock et Simon Rattle.

Avant de rejoindre l’académie internationale du Staatsoper Unter den Linden pour la saison 2018-2019, Sarah Aristidou s’était déjà produite à Angers Nantes Opéra (Eurydice dans Orphée aux enfers, Damigella dans Le Couronnement de Poppée), à l’Opéra de Cologne (Maïma dans Barkouf), au Festival de Brégence et au Festival d’Aldeburgh (Shoko dans Das Jagdgewehr de Thomas Larcher). Parmi les formations avec lesquelles elle a collaboré, on citera : l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’Orchestre du Gürzenich de Cologne, Classical Opera/The Mozartists, l’Orchestre symphonique national de la radio polonaise, et l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise. Le rôle de Franziska dans Die arabische Nacht de Christian Jost (2016) et sa prestation de colorature dans Kopernikus de Claude Vivier (2019) lui ont valu d’être nommée à deux reprises dans la catégorie « meilleur espoir » du palmarès annuel établi par le magazine Opernwelt.

Parmi les compositions écrites spécialement pour Sarah Aristidou figurent les Cinq fragments lyriques d’Aribert Reimann (créés à la Philharmonie de Berlin avec l’Orchestre symphonique allemand de Berlin et Robin Ticciati) et Labyrinth IV de Jörg Widmann (créé par l’Ensemble Boulez sous la direction de Daniel Barenboim), qu’elle a récemment repris pour le concert d’ouverture de la saison 20/21 de la Salle Boulez. Toujours dans cette même salle, elle s’est produite en juillet 2020 dans Les Euménides d’Irini Amargianaki lors du festival de musique contemporaine en ligne imaginé par Daniel Barenboim et Emmanuel Pahud.

La saison 2020/21 marque les débuts de la chanteuse sous les traits de Zerbinette dans Ariane à Naxos à l’Opéra d’état Unter den Linden. Elle sera également en tournée avec Les Musiciens du Louvre au Palais des Arts Reina-Sofía de Valence où elle chantera le rôle d’Ismène dans Mithridate de Mozart. Elle assurera par ailleurs le rôle-titre du Pinocchio de Lucia Ronchetti (Opéra d’état unter den Linden) et donnera des concerts à l’Auditorium de la Radio danoise ainsi qu’à la Salle Boulez de Berlin. Cet été, Sarah Aristidou fera ses débuts au Festival de Salzbourg dans Neither de Morton Feldman. Parmi ses projets à venir figurent un premier passage au Concertgebouw d’Amsterdam et la sortie de son premier album chez Alpha Classics. 


En octobre 2020, Annika Treutler obtient le prestigieux prix « Opus Klassik » dans la catégorie « Enregistrement de concerto de l’année » pour son enregistrement du Concerto pour piano de Viktor Ullmann avec l’Orchestre symphonique de la radio de Berlin dirigé par Stephan Frucht. Ce CD a été publié par Berlin Classics à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz en janvier 2020.

Dix ans après avoir débuté avec le Concerto pour piano de Schumann dans la grande salle de la Philharmonie de Berlin avec l’Orchestre symphonique allemand, Annika Treutler peut se prévaloir de collaborations avec de nombreux orchestres, dont l’Orchestre symphonique de la radio de Berlin, l’Orchestre Symphonique de Montréal et l’Orchestre Symphonique de la Radio de Prague, l’Orchestre Philharmonique de Belgrade, l’Orchestre du Gürzenich de Cologne, l’Orchestre du Konzerthaus de Berlin, l’Orchestre symphonique de Munich, la Kammerakademie de Potsdam et l’Orchestre symphonique de Göttingen.

En Allemagne comme à l’étranger, Annika Treutler s’est déjà produite dans de nombreuses grandes salles parmi lesquelles le Wigmore Hall de Londres, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Konzerthaus de Vienne, la Philharmonie de l’Elbe de Hambourg, la Philharmonie de Berlin, la Philharmonie de Munich, le Palau de la Música à Barcelone de Barcelone, la Philharmonie de Cologne, le Konzerthaus de Berlin et le Konzerthaus de Dortmund. Elle est aussi régulièrement invitée au Festival du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, au Printemps de Heidelberg, au Festival de Verbier et au Festival de Krzyzowa.

En plus de ses activités de soliste, Annika Treutler se consacre intensivement à la musique de chambre avec des partenaires de renom comme Daniel Müller-Schott, Tabea Zimmermann et Jörg Widmann, ainsi que Kit Armstrong, Sarah Aristidou, Alexey Stadler et Julia Hagen.

Au cours de la saison 2020-2021, la musicienne se produira avec l’Orchestre philharmonique de Kiel, l’Orchestre de chambre allemand de Berlin, l’Orchestre symphonique du Brandebourg et retrouvera l’Orchestre philharmonique de Belgrade. On pourra l’entendre dans de nombreux récitals de lieder et concerts de musique de chambre à Hambourg, à la Philharmonie de Berlin et ailleurs.

En 2018, Hänssler Classic a publié son CD très remarqué d’œuvres solo de Brahms, suivi en janvier 2019 par les Sonates pour piano et violoncelle du même compositeur avec Julia Hagen. Auparavant, elle avait déjà consacré un CD à la musique pour piano de Mendelssohn chez Syquali (Harmonia Mundi). Son premier disque, où figurent les Fantasiestücke et la Fantaisie en ut majeur de Schumann est sorti chez GENUIN en 2013.


Au programme :

Solōn Michaēlidēs, Arr. Paul Bateman, 1. Mouvement "Greek Suite"
Trad., Arr. Paul Bateman : Psintri Vasilikia Mou
Kurt Weill : Youkali 
Trad. : Agia Marina 
Solon Michaelides: Kerinia mou
Trad., Arr. Paul Bateman : Τέσσερα και τέσσερα 
Trad., Arr. Paul Bateman : Το γιασεμί στην πόρτα σου, Arr. Paul Bateman
Trad., Arr. Paul Bateman : Tilirkotisa, Arr. Paul Bateman


  • Réalisation :
    • Stefan Mathieu
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021