Europe@Home – SlovaquieAvec Tahmina Feinstein & Jana Kurucová

47 min
Disponible du 06/04/2021 au 02/07/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Daniel Hope consacre une émission à chacun des Etats membres de l’UE, afin de mettre en lumière leur musique et leurs artistes. Les invités l’accompagnent pour interpréter des titres de leur répertoire national, entre compositions classiques, chants typiques, airs populaires traditionnels et morceaux contemporains de tous les genres : l’Europe tout entière s’invite.

La mezzo-soprano Jana Kurucová présente la Slovaquie avec sa pianiste Tahmina Feinstein. 

Née en Slovaquie en 1982, Jana Kurucová intègre le Conservatoire J.L. Bellu de Banska Bystrica à l’âge de quatorze ans. Elle y étudie la musique sacrée, la composition, l’orgue, la direction et le chant pour ensuite poursuivre sa formation au Conservatoire de Graz. Elle fait ses débuts sur scène en Seconde dame de la Flûte enchantée et dans le rôle de Ramiro dans la Fausse Jardinière.
Au cours de la saison 2005/2006, elle est membre du Studio de l’Opéra d’État de Bavière à Munich, puis (jusqu’en juin 2009) membre de la troupe du Théâtre de Heidelberg où elle débute dans ses premiers grands rôles parmi lesquels Chérubin (Les Noces de Figaro), Sextus (La Clémence de Titus), Idamante (Idoménée), Rosine (Le Barbier de Séville).
De la saison 2009/2010 à la saison 2018/2019, elle fait partie de la troupe de l’Opéra allemand de Berlin, où elle interprète Chérubin ainsi que Rosine, mais aussi Fenena (Nabucco), Hänsel (Hänsel et Gretel), Mercedes (Carmen), Zerline (Don Juan), Mélisande (Pelléas et Mélisande).
Au cours de la saison 2011/2012, elle est invitée au Teatro de la Maestranza à Séville où elle remporte un grand succès en chantant Chérubin sous la direction musicale de Pedro Halffter, rôle qu’elle reprend également au Théâtre d’état badois de Karlsruhe. Toujours au cours de la même saison, elle incarne Idamante au Théâtre national de Prague. En 2012/2013, elle incarne pour la première fois Maffio Orsini (Lucrèce Borgia) à l’Opéra allemand de Berlin (aux côtés d’Edita Gruberova et Pavol Breslik), le Renard de la Petite Renarde rusée, Meg Page (Falstaff) Suzuki (Madame Butterfly), et aussi Zerline en tant qu’invitée au Teatro Petruzzelli de Bari.

En plus de ses engagements à l’Opéra allemand de Berlin, elle débute en 2014/2015 dans le rôle d’Elisabeth dans Marie Stuart à Ostrava, ainsi que dans le rôle-titre de Carmen et celui de Donna Elvira (Don Juan) à Prague. Elle est membre de la troupe de l’Opéra d’État de Hambourg depuis la saison 2019/2020.

Tahmina Feinstein est née à Douchanbé, capitale du Tadjikistan. C’est là qu’elle commence le piano à l’école de musique, avant de poursuivre son apprentissage à Moscou. Elle étudie ensuite à Berlin auprès de Georg Sava, d’abord à l’Université des arts, puis à l’Ecole supérieure de musique Hanns Eisler, où elle obtient son diplôme de concertiste.

Lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux, dont le Concours Casagrande et le Concours Brahms de Hambourg, Tahmina Feinstein a bénéficié du mécénat de plusieurs fondations :  Cronstett- und Hynspergische evangelische Stiftung, Hans und Stefan Bernbeck-Stiftung, et Berliner Nachwuchsförderung.

Depuis 2008, elle est pianiste chef de chant au lycée d’enseignement musical C. P. E. Bach de Berlin. Parallèlement à ces fonctions, Tahmina Feinstein se produit régulièrement lors de concerts de musique de chambre et dans des récitals de lieder.

Elle a joué dans de nombreux festivals, à Heidelberg (Heidelberger Frühling, Heidelberger Schlossfestspiele), Ludwigsburg (Schlossfestspiele), Leipzig (Bachfest) et Antweiler (Kammermusikfest).

Au programme :
Trad., arr. Paul Bateman : Paslo dievča pavy

A. Dvořák: Slavonic Fantasy, de : "Songs my mother taught me"

M. Schneider-Trnavský: Piesne o matke, op. 80 No. 1-3
a. Keby tak vedeli na nebi
b. Mamička
c. Keby ja vedela, Arr. Paul Bateman

A. Dvořák : "V národnom tóne", op. 73
a. Dobrú noc, má milá, Arr. Paul Bateman
b. Žalo dievča, žalo trávu 
c. Ach, není, není tu 
d. Ej, mám já koňa

Trad., Arr. Paul Bateman : Červené jabĺčko


  • Réalisation :
    • Stefan Mathieu
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021