Europe@Home - RoumanieAvec Andrei Ioniță, Daria Tudor et Herta Müller

44 min
Disponible du 22/02/2021 au 22/05/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Daniel Hope consacre une émission à chacun des Etats membres de l’UE, afin de mettre en lumière leur musique et leurs artistes. Les invités l’accompagnent pour interpréter des titres de leur répertoire national, entre compositions classiques, chants typiques, airs populaires traditionnels et morceaux contemporains de tous les genres : l’Europe tout entière s’invite.

Aujourd'hui, la musique et la littérature roumaines vont de pair. La prix Nobel Herta Müller donnera une lecture et sera accompagnée musicalement par le violoncelliste Andrei Ioniță et la pianiste Daria Tudor.

Dans ses œuvres, la romancière allemande d’origine roumaine Herta Müller aborde les conséquences de la dictature communiste dans le pays qui l’a vue naître. Elle a reçu le prix Nobel de littérature en 2009.

Daria Tudor a étudié à Bucarest, à l’Université de musique ainsi qu’à l’Ecole nationale Dinu Lipatti. Après un cursus à l’Université des Arts de Berlin, elle a enseigné dans cette institution l’accompagnement de lieder. Depuis octobre 2017, elle est la pianiste officielle de l’Académie de violoncelle de Rutesheim. Toujours à l’Université des Arts de Berlin, elle enseigne par ailleurs l’accompagnement du violoncelle depuis avril 2019.

Daria Tudor s’est produite pour la première  fois en 2002 au Concours de musique Paul Constantinescu où elle a remporté le 1er prix. Une distinction suivie de nombreuses autres récompenses lors de concours nationaux et internationaux, notamment le Prix Enlight du meilleur jeune artiste de l’année du Festival Art of the Piano de Cincinnati.

En 2013, elle enregistre le Premier Concerto pour piano et orchestre de Beethoven pour la Phonothèque d’or de la Radio roumaine avec l’Orchestre national de chambre de la Radio et le chef d’orchestre Cristian Brâncusi. Elle grave également quelques œuvres de musique de chambre avec sa formation, le trio Sternin, où elle est entourée de la violoniste Georgeta Iordache et du violoncelliste Andrei Ioniță.

En tant que chambriste, elle joue avec des artistes comme Zakhar Bron, Mihaela Martin, Andrei Ioniță ou encore Hansjörg Schellenberger. Elle s’est par ailleurs produite avec l’orchestre Prima la Musica dans la grande salle du Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles, ainsi qu’avec les orchestres de Padoue et de Venise. En soliste ou en récital, elle est une habituée des grandes scènes que ce soit dans son pays ou à l’étranger, comme à Berlin, Tel Aviv, Londres ou encore Kyoto.

Né en 1994 à Bucarest, le violoncelliste Andrei Ioniță entame son parcours musical à l’âge de 5 ans par l’apprentissage du piano, avant que sa professeure ne l’oriente vers l’apprentissage d’un instrument à cordes. Il commence alors le violoncelle à 8 ans auprès d’Ani‑Marie Paladi.

Le jeune Roumain s’installe à Berlin en 2012 pour étudier à l’Université des arts dans la classe de Jens Peter Maintz. Il se fait connaître du public en remportant le Concours international Tchaïkovski en 2015. Depuis, il joue aux côtés d’artistes tels que Steven Isserlis, Gidon Kremer, Valery Gergiev et Martha Argerich. Il s’est notamment produit au Carnegie Hall de New York, à l’Elbphilharmonie de Hambourg, au Wigmore Hall de Londres et au Konzerthaus de Berlin. Nommé « New Generation Artist » par la BBC, il a également été artiste en résidence de l’Orchestre symphonique de Hambourg. Enfin, il est lauréat de la « Deutsche Stiftung Musikleben », qui met à sa disposition un violoncelle de Giovanni Battista Rogeri datant de 1671. 


Au programme : 
G. Enescu : Hora Unirii (Union Dance)
Lesung Herta Müller : Collagen
B. Bartók : Rumanian Folk Dances, 1915
Lesung Herta Müller : Collagen
Constantin Dimitrescu : Peasant Dance
Paul Constantinescu : Sacred Song 
Lesung Herta Müller : Collagen
B. Bartók : « Drei Duos » 
G. Enescu : Sérenade Lointaine

  • Réalisation :
    • Stefan Mathieu
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021