Pologne : des historiens de la Shoah sur le banc des accusés

3 min
Disponible du 08/02/2021 au 08/02/2024
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
En 2018, le gouvernement dirigé par le parti ultra-conservateur Droit et justice voulait pénaliser tout citoyen qui accusait la Pologne ou les Polonais d'avoir collaboré avec les nazis et d’avoir notamment dénoncé ou tué des Juifs. Devant la contestation internationale, le volet pénal a été abandonné. 
Reste le volet civil et la possibilité d’infliger des amendes lourdes. C’est dans ce cadre légal que les historiens Barbara Engelking et Jan Grabowski sont poursuivis pour un passage de leur livre Plus loin, c’est encore la nuit, un ouvrage de 1 200 pages sur la Shoah menée en dehors des camps de concentration, sur les terres rurales polonaises. Le passage qui fait polémique raconte l’histoire d’un maire de village en Pologne de l’est, qui aurait dénoncé 22 Juifs aux nazis. Sa nièce de 92 ans a porté plainte en diffamation.

  • Journaliste :
    • Anthony Lesme
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2021