Festival ARTE Concert Strasbourg - jour 3Avec le Ballet du Rhin, Michael Alizon et Yuko Oshima

173 min
Disponible du 22/12/2020 au 21/06/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Malgré le coronavirus, ARTE Concert persiste et signe : « On reste ouvert ! ». Les 20, 21 et 22 décembre prochains seront diffusés à partir de 19h, depuis le Palais de la Musique et de la Danse de Strasbourg, les temps forts du festival en ligne Stras’Culture Live, et le spectacle reste vivant ! organisé par la ville de Strasbourg. Soyez au rendez-vous ! Au programme : des performances de l’ensemble de percussions contemporaines à la renommée mondiale Les Percussions de Strasbourg et du ballet de l’Opéra national du Rhin, ainsi que de belles perles du festival de jazz strasbourgeois Jazzdor.
Au programme :

19 h : Danser Mozart au XXIe siècle – Ballet du Rhin 
20 h : Michael Alizon, Expanding Universe Quintet – Jazzdor
21 h : Yuko Oshima, Satchi – Jazzdor

Mozart est associé à l’opéra, à la musique de chambre et aux symphonies, mais pas à la danse. Qu’à cela ne tienne ! Le ballet de l’Opéra National du Rhin a décidé de proposer cette saison deux créations consacrées à la vie et à l’œuvre du grand compositeur, spécifiquement dédiées au jeune public. ARTE Concert vous fait découvrir deux visions singulières de Mozart : Amadé de Rubén Juillard et Ganglow de Marwik Schmitt. 
Pour son programme « Danser Mozart au XXIe siècle », le Ballet de l’Opéra national du Rhin a demandé à deux danseurs-chorégraphes de la compagnie, Rubén Julliard et Marwik Schmitt, de s’interroger sur la figure de l’un des plus grands compositeurs de l’histoire, Mozart, et sur ce que signifie interpréter et danser sa musique aujourd’hui, à l’aube du XXIe siècle. Comment son art s’est-il construit entre les codes en usage à son époque et son langage personnel profond ? « Vivait-il ou subissait-il son talent ? » se demande Rubén Julliard dans Amadé, une chorégraphie dédiée à l’enfant prodige, déclinée sur l’andante du Concerto pour piano n°21 et des extraits du Requiem. Dans un deuxième temps, Ganglow, une création de Marwik Schmitt sur des extraits du Requiem, dont certains en version moderne, convoque les souvenirs que Mozart aura peut-être gardé des sœurs Weber à l’heure de sa mort prématurée. Une opportunité unique pour découvrir le monde de la musique et de la danse, dans un spectacle adapté à toute la famille.

Michael Alizon, Expanding Universe Quintet - L'univers est un espace infini où s'entrechoquent tous les hasards. Les parallèles entre exploration spatiale et univers sonores sont nombreux, et sont une source d'inspiration inépuisable. Sorti en octobre 2020, et salué unanimement par la critique, "Expanding Universe Quintet" est inspiré des photographies du télescope Hubble. Évoluant sur des trajectoires connues, le quintet cherche à explorer des territoires inconnus. Explorations timbrales, rythmiques, sons antigravitationnels, grooves à la fois urbains et aériens, parfois en apesanteur… de quoi placer l’auditeur sur orbite !

C’est au pays d’origine de la batteuse Yuko Oshima, installée en France depuis le tournant des années 2000, que ce tout nouveau groupe doit son nom : Satchi — bonheur en Japonais. Regroupant autour des grooves énergiques d’Oshima, deux personnalités fortes de la jeune scène (free) jazz allemande, la saxophoniste Silke Eberhard, et la contrebassiste Maike Hilbig, Satchi propose une musique de l’instant, fondée sur la relation et le pur plaisir du jeu.


Photos : Michael Alizon @ DR / Yuko Oshima, Satchi @ Cristina Marx - Photomusix / Ballet du Rhin @ Agathe Poupeney

  • Avec :
    • Satchi
    • Michaël Alizon Expanding Universe Quintet
    • Ballet du Rhin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020