Hope@Home - Next GenerationAvec Stephen Waarts, Ildikó Szabó et Kirill Gerstein

45 min
Disponible du 16/12/2020 au 15/03/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Le violoniste Daniel Hope joue dans son salon berlinois avec des artistes et des amis pour des concerts spontanés. Le programme est désormais placé sous la devise "Next Generation" - Daniel Hope souhaite promouvoir tout particulièrement des jeunes artistes indépendants.
Le violoniste Stephen Waarts, la violoncelliste Ildikó Szabó et le pianiste Kirill Gerstein sont les invités de Daniel Hope.


C’était en réalité le frère jumeau de Stephen Waarts qui désirait étudier le violon. Stephen s’est lui aussi "pris au jeu", et c'est un euphémisme. Le violoniste américano-néerlandais a fait ses débuts au Conservatoire de musique de San Francisco dans la classe de Li Lin puis au Curtis Institute of Music dans la classe d’Aaron Rosand, dans lequel il obtient son Bachelor. Il intègre ensuite le Perlman Music Programme du renommé Itzhak Perlman. Depuis ses succès aux concours internationaux (Premier prix au concours Reine Elisabeth de 2015 et au concours international de violon Yehudi Menuhin de 2004, seconde place au Concours international de musique de Montréal en 2013), il est demandé par les plus grandes salles de concert. En 2017 il remporte le Avery Fisher Career Grant Award et en 2019 un prix de l’International Classical Music Award (ICMA).

La violoncelliste Ildikó Szabó est lauréate du Concours international de violoncelle Pablo Casals, duquel elle a décroché le second prix, le prix du public et sept autres prix spéciaux. Elle est également lauréate du concours allemand TONALi et des Concours internationaux Popper, Janigro et celui de Liezen. Ildikó s’est brillamment illustrée en tant que soliste au Festival de Budapest sous la direction d’Iván Fischer, mais également avec l’Orchestre de chambre Franz Liszt de Budapest, le Martinů Philharmonic Orchestra, l’Orchestre philharmonique de Magdebourg et les « Symphoniker » de Hambourg. Invitée par les festivals les plus importants, elle s’est produite au Festival de Mecklembourg-Poméranie, au Hay Festival, le Festival de musique du Schleswig-Holstein et le Festival Mendelssohn. Elle a pu montrer ses talents dans des salles prestigieuses comme le Théâtre Mariinski, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de l’Elbe, le Walt Disney Hall, l’Académie de Liszt à Budapest et à la Konzerthaus de Berlin, lieu dans lequel elle a fait ses débuts répondant à l’invitation de Sir Alfred Brendel.

Le pianiste Kirill Gerstein est né en 1979 à Voronej en Russie. Il commence le piano à l’âge de trois ans. Dans sa jeunesse, Gerstein était d’ores-et-déjà un « aventurier des deux mondes », ceux de la musique classique et du jazz. En Pologne, lors d’un concours de piano consacré à J-S. Bach, le jeune Gerstein âgé de 10 ans joue pour la première fois du jazz en public. Le répertoire du pianiste s’étend du baroque au moderne, et inclut le jazz. Aux Etats-Unis il joue régulièrement avec le Chicago Symphony Orchestra, l’Orchestre de chambre Saint-Paul, l’Orchestre de Cleveland et le New York Philharmonic. Parmi les chefs avec qui il a travaillé, citons entre autres Charles Dutoit et Semyon Bychkov qui l’ont dirigé respectivement en 2013 et en 2014, avec les Philharmoniker de Vienne et le Gewandhaus de Leipzig. En tant que chambriste, Kirill Gerstein a enregistré avec Tabea Zimmermann, en duo avec Steven Isserlis et en trio avec Clemens Hagen et Kolja Blacher. Il noue une forte amitié avec András Schiff. Gerstein est régulièrement invité aux Festivals d’Aix-en-Provence, de Lucerne, au Verbier Festival, au Jerusalem Chamber Music Festival et aux Proms à Londres. Il est invité régulièrement au Festival de Salzbourg depuis 2008. Il est lauréat du prix Arthur-Rubinstein à Tel Aviv en 2001, et en 2005/06 il était une des « Rising Stars » du Canergie Hall.


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020