Hope@Home - Next GenerationAvec Katharine Mehrling (chant) et Johannes von Ballestrem (piano)

44 min
Disponible du 13/12/2020 au 14/03/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Le violoniste Daniel Hope joue dans son salon berlinois avec des artistes et des amis pour des concerts spontanés. Le programme est désormais placé sous la devise "Next Generation" - Daniel Hope souhaite promouvoir tout particulièrement des jeunes artistes indépendants.

Daniel Hope accueille ce soir : Katharine Mehrling (chant) et Johannes von Ballestrem (piano).


Katharine Mehrling 
est chanteuse et actrice, on la surnomme parfois la « Piaf allemande ». Elle est célébrée pour ses interprétations grandioses du répertoire d’Edith Piaf, elle a notamment donné deux concerts au Komische Oper de Berlin, accompagnée de 70 musiciens, à l’occasion de son centième anniversaire. Née à Francfort, Katharine Mehrling a fait ses débuts outre-Manche dans le West-End de Londres, visitant les rôles les plus fameux du répertoire de la comédie musicale : « Tell me on a Sunday » (Andrew Lloyd Webber), Irma la Douce (Alexandre Breffort et Marguerite Monno) ou encore « L’opéra de Quat’ sous » (pièce de théâtre de Bertolt Brecht). Lauréate de nombreux prix, dont celui de la meilleure interprète de la “Berlin Theatre Association", ou le “Grand Prize for Best Actress” pour son interprétation de Fanny Brice dans « Funny Girl » (Isobel Lennart, Bob Merrill et Jule Styne), Mehrling est également une star du petit comme du grand écran, célèbre notamment pour son rôle dans « Walkyrie » avec Tom Cruise. 

Johannes von Ballestrem est un pianiste de jazz vivant à Berlin. Du ragtime au be-bop, et jusqu’au jazz moderne, le jazziste a plusieurs cordes à son arc et plus d’un tour dans son sac : il tourne dans le monde entier au sein de multiples formations, orchestres, et avec les plus grands. Citons, parmi d’autres, Kurt Rosenwinkel, Greg Cohen, Norma Winstone, Eric Harland, Kurt Elling, Jim Black ou Till Brönner. De 2011 à 2013 il a enregistré plusieurs disques avec le Bundesjazzorchester (BuJazzO). En 2014 il initie la Semaine de la culture allemande au Bénin, en concert solo et avec des musiciens béninois. Une bourse de recherche lui permet en 2016 de voyager à la Nouvelle-Orléans, et de faire corps avec les racines du jazz. Ces dernières années, Johannes von Ballestrem s’intéresse particulièrement à la musique brésilienne, en collaborant avec quelques-uns de ses illustres représentants dont Hermeto Pascoal, Itiberê Zwarg ou Fabio Gouvea. 


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020