Hope@Home - Next GenerationAvec Sergei Nakariakov, Maria Meerovitch et Danielle Akta

46 min
Disponible du 07/12/2020 au 05/03/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Le violoniste Daniel Hope joue dans son salon berlinois avec des artistes et des amis pour des concerts spontanés. Le programme est désormais placé sous la devise "Next Generation" - Daniel Hope souhaite promouvoir tout particulièrement des jeunes artistes indépendants.

Daniel Hope accueille ce soir Sergei Nakariakov (Trompette), la pianiste Maria Meerovitch et Danielle Akta (Violoncelle).

Sergei Nakariakov est un trompettiste russe qu’on ne présente plus. Né à Gorki (Nijni Novgorod) en 1977, il commence par l’étude du piano. Il renonce à cet instrument pour la trompette suite à un accident. Sa carrière décolle alors qu’il est encore très jeune : à dix ans il donne son premier concert avec le concerto d’Aroutiounian, puis reçoit le prix Davidoff au prestigieux festival de musique du Schleswig-Holstein à l’âge de 14 ans. Formé à l’école française, on le surnomme « le Paganini de la trompette » pour sa virtuosité. Il a tourné et tourne dans le monde entier, au sein des plus grands orchestres : le Gewandhaus de Leipzig, l’orchestre symphonique de la BBC, l’orchestre du Mozarteum de Salzbourg, …

Danielle Akta est une violoncelliste israélienne née en 2002 d’une famille de musiciens. Elle débute le violoncelle à l’âge de 4 ans et intègre rapidement le conservatoire de Ra'anana, proche de Tel Aviv. Enfant prodige, elle tourne rapidement dans des festivals européens comme celui de Verbier, Cervantino, ou Colmar. Depuis 2015 elle est étudiante à la renommée Académie Barenboïm-Saïd à Berlin, dans la classe de Frans Helmerson. Agée d’à peine 18ans, elle a déjà remporté le concours FLAME de Paris en 2014 ou le Muse International Music Competition d’Athènes en 2014 et 2015.

Maria Meerovitch est une pianiste russe née à Saint-Pétersbourg d’une famille non-musicienne. Elle commence le piano à l’âge de six ans et poursuit ses études à Saint-Pétersbourg jusqu’en 1990 où elle reçoit une bourse de la fondation Y. Menuhin et intègre le Conservatoire royal d’Anvers dans lequel elle enseignera par la suite pendant 10 ans. Chambriste aguerrie et passionnée, elle a collaboré avec des stars internationales comme Martha Argerich, Philippe Hirschhorn, Saulus Sondeckis, et notamment avec Sergei Nakariakov dans un duo qui a fait date. Sa participation au Festival dAix-en-Provence avec les solistes du Mahler Chamber Orchestra et de l’English Chamber Orchestra a reçu un très bon accueil du public.


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020