Bosnie : pas de libre circulation pour les migrants

3 min
Disponible du 11/11/2020 au 13/11/2023
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Le 15 novembre auront lieu les élections municipales en Bosnie-Herzégovine. À Bihać et Velika Kladuša, deux villes situées dans le Nord-ouest du pays près de la frontière croate, les préoccupations des habitants tournent surtout autour de la crise migratoire.
Car sur les sept camps de migrants du pays, la plupart sont concentrés dans la région et des milliers de migrants se retrouvent actuellement bloqués, malgré leurs multiples tentatives pour entrer dans l’UE. Se sentant abandonnés par le gouvernement national et par l’UE qui intensifie les contrôles d’entrée en Croatie, les habitants en ont assez. Certains se radicalisent. L'un des huit candidats des élections, Sej Ramić, a même créé un mouvement anti-migrants et organisé neuf manifestations contre la présence des réfugiés. Mais à quelques jours du scrutin, ses meetings politiques ne déchaînent pas les foules. Car pour les habitants, le problème vient d'abord de l'UE et du gouvernement bosnien.

  • Journaliste :
    • Marion Roussey
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020