Hope@Home - Next GenerationAvec Anna Lucia Richter et Ammiel Bushakevitz

45 min
Disponible du 30/11/2020 au 27/02/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Le violoniste Daniel Hope joue dans son salon berlinois avec des artistes et des amis pour des concerts spontanés. Le programme est désormais placé sous la devise "Next Generation" - Daniel Hope souhaite promouvoir tout particulièrement des jeunes artistes indépendants.
La mezzo-soprano Anna Lucia Richter sera l'invitée de Daniel Hope ce soir. Ils seront accompagnés au piano par Ammiel Bushakevitz.

Anna Lucia Richter est issue d'une grande famille de musiciens. Membre de longue date de la chorale de filles de la cathédrale de Cologne, elle a reçu des leçons de chant de sa mère Regina Dohmen dès l'âge de neuf ans. Au cours de la saison 2018/2019, Anna Lucia Richter a commencé une résidence de trois ans au Konzerthaus Dortmund. La jeune mezzo-soprano a travaillé avec Teodor Currentzis, avec le London Symphony Orchestra sous la direction de Bernard Haitink, avec l'Orchestre de Paris sous la direction de Thomas Hengelbrock et avec le Budapest Festival Orchestra sous la direction d'Iván Fischer. Avec ces ensembles, elle s'est également produite dans de grands festivals tels que le Festival de Lucerne, les BBC Proms, le Festival de musique du Schleswig-Holstein ou en tant qu'artiste en résidence au Rheingau Musik Festival 2018.

L'invitation à chanter le rôle de Zerlina dans Don Giovanni de Mozart sous la direction de Teodor Currentzis au Festival de Salzbourg en été 2020 a dû être reportée en raison de la pandémie. Dans la production très acclamée de Sasha Waltz de l'Orfeo de Monteverdi, Anna Lucia Richter a interprété les rôles d’Eurydice et de La Musica. Cette production va être jouée au Ludwigsburger Schlossfestspiele l'année prochaine.

Ammiel Bushakevitz a été lauréat de nombreux concours internationaux, dont le Concours international Schubert de Dortmund, le Concours international Johannes Brahms de Pörtschach, le Concours Léopold Bellan de Paris, le Concours «Das Lied» de Berlin et le Concours international de chanson d’art de Stuttgart. Il a également été doublement primé au Wigmore Hall International Song Competition London 2013.

Originaire de Jérusalem, Ammiel Bushakevitz a commencé à jouer du piano à l’âge de quatre ans et a grandi en Afrique du Sud. Il a étudié à l’université de musique et de théâtre Felix Mendelssohn Bartholdy à Leipzig et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, en France.

En tant que soliste et musicien de chambre, il a notamment donné des concerts à Addis Abeba, Amsterdam, Pékin, Johannesburg, Le Caire, Londres, Maputo, Milan, Mexico, Montréal, New York, Paris, Rome, Shanghai, Tel Aviv, Wellington, Vienne et Zurich. En 2013, Bushakevitz a publié son premier CD solo, un album des œuvres pour piano de Franz Schubert. L’enregistrement est devenu la bande originale du film documentaire autrichien Gwendolyn Ruth Kaaserer.


Au programme :


Felix Mendelssohn Bartholdy 

Scheidend
Chanson de gondolier vénitienne
Les Romances sans paroles, op. 19 n° 1


Louis Spohr : Abendfeier 

Franz Schubert : 

Romance, extrait de Rosamunde (v. Chézy)
Gretchen am Spinnrade (Goethe)
Berceuse
Der Wanderer an den Mond (Seidl)

Louis Spohr : Abendstille

  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020