Regarder État limite 103 min Voir le programme

État limite

Regarder No Sex 56 min Voir le programme

No Sex

Regarder Je marcherai jusqu'à la mer 53 min Voir le programme

Je marcherai jusqu'à la mer

Regarder Sacrifice paysan 56 min Voir le programme

Sacrifice paysan

Regarder The Last Town - une ville contre la Silicon Valley (1/3) Une ville assiégée 22 min Voir le programme

The Last Town - une ville contre la Silicon Valley (1/3)

Une ville assiégée

Regarder Ma vie sans l'ouïe 71 min Voir le programme

Ma vie sans l'ouïe

Everything will be OK

Un panorama de la cruauté humaine, dans un conte fantasmé où les animaux prennent le pouvoir. Par son petit théâtre de figurines, Rithy Panh raconte l’homme, sa soif de feu et de sang ainsi que sa fuite en avant vers la mort de toutes choses.

Les animaux ont pris le pouvoir et réduit les hommes en esclavage. À l’aide de la technologie des vaincus, ils remontent le fil des inventions humaines qui vont de pair avec le mépris de la nature, la soif de pouvoir, l’industrialisation de la mort, la réécriture totalitariste du réel. Ni l’art, ni le langage ne les auront sauvés. Cependant, abreuvés d’images, les vainqueurs cèdent aux mêmes sirènes qui ont précipité les hommes à leur perte : génocide, écocide… L’anthropocène et sa "nuit interminable", gorgée de feu et de sang.

Transe violente
Grâce à des figurines d'argile d’une grande poésie, qu'il avait déjà mises en scène dans L'image manquante, Rithy Panh raconte une fable universelle, vaste et cruelle, vieille comme le monde. Une "façon de vivre et de mourir" guidée par l’ogre de l’idéologie, l’appel constant du pouvoir et le dédain du sang versé. Au fil de ce récit, la réalité implacable du gâchis prend à la gorge, dans une mosaïque surréaliste d’images de meurtres gratuits, de cruauté animale ou d’explosions atomiques. Les visages impassibles des statuettes d’hommes et d’animaux (dotées d’une âme dans la spiritualité cambodgienne) assistent au spectacle. Une transe violente, que seule apaise la possibilité d'une coexistence, l’espoir ténu d’une réinvention. "Après le monde technique et brûlant, il y aura encore la poésie", assure Rithy Panh. Un appel à la raison, par la voix d’un "rêveur naïf", adressé à l'humanité.

Réalisation

Rithy Panh

Pays

France

Année

2021

Durée

99 min

Disponible

Du 01/03/2024 au 06/05/2024

Genre

Documentaires et reportages

À la télévision le

mardi 30 avril à 02:25

Versions

  • Sous-titrage malentendant

Vous pourriez aimer aussi

Regarder Et si la poussière n’existait pas ? 42 - La réponse à presque tout 23 min Voir le programme

Et si la poussière n’existait pas ?

42 - La réponse à presque tout

Regarder Twist Comment sauver notre monde ? 30 min Voir le programme

Twist

Comment sauver notre monde ?

Regarder Hypernuit #6 50 min Voir le programme

Hypernuit #6

Regarder Karambolage "Ampelmann" / Feux de circulation / "Trombone" 11 min Voir le programme

Karambolage

"Ampelmann" / Feux de circulation / "Trombone"

Regarder Karambolage Le Rhönrad / Poussins / Salon de l'agriculture 11 min Voir le programme

Karambolage

Le Rhönrad / Poussins / Salon de l'agriculture

Regarder La Grèce est-elle en crise permanente ? ARTE Info Plus 11 min Voir le programme

La Grèce est-elle en crise permanente ?

ARTE Info Plus

Les vidéos les plus vues sur ARTE

Regarder La mémoire de l'amour 107 min Voir le programme

La mémoire de l'amour

Regarder Le dessous des cartes - L'essentiel Suède : pièce maîtresse pour l'Otan 4 min Voir le programme

Le dessous des cartes - L'essentiel

Suède : pièce maîtresse pour l'Otan

Regarder ARTE Regards Des alternatives pour loger les étudiants 30 min Voir le programme

ARTE Regards

Des alternatives pour loger les étudiants

Regarder Transatlantiques (1/2) La course des nations 52 min Voir le programme

Transatlantiques (1/2)

La course des nations

Regarder Le sucre nous rend-il bêtes ? 42 - La réponse à presque tout 28 min Voir le programme

Le sucre nous rend-il bêtes ?

42 - La réponse à presque tout

Regarder 3 bonnes raisons de voir "le général du diable" 2 min Voir le programme

3 bonnes raisons de voir "le général du diable"