L'île de Kastellorizo, entre les appétits turc et grec

3 min
Disponible du 09/09/2020 au 11/09/2023
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Les tensions entre la Turquie et la Grèce se poursuivent autour des recherches en hydrocarbures du navire turc Oruç Reis en Méditerranée orientale, au sud de l'île grecque de Kastellorizo et l'Union européenne réfléchit sur la réponse à y apporter. Emmanuel Macron, qui s'est montré solidaire de la Grèce sur le sujet, a réuni les pays du sud de l'UE en Corse le 10 septembre et plaide la fermeté face à Ankara. Un Conseil européen réunira les chefs d'État et de gouvernement les 24 et 25 septembre.


Ces eaux sont revendiquées à la fois par Ankara et Athènes. Les Grecs réclament l’exclusivité économique de leurs îles, même si certaines, comme la paisible Kastellorizo, ne se trouvent qu’à 2 kilomètres de la côte turque. Ankara, de son côté, estime que sa zone économique doit démarrer depuis sa côte, ce qui lui donnerait donc accès aux eaux, riches en hydrocarbures, où se trouve actuellement l’Oruç Reis. 

L’Union européenne a annoncé préparer des sanctions à l’encontre de la Turquie, tandis qu'Athènes et Ankara sont enlisées dans une guerre de mots et de declarations incendiaires. Sur place, dans la cite balnéaire turque de Kaş, qui fait face à Kastellorizo, les tensions géopolitiques se ressentent dans la vie locale.

  • Journaliste :
    • Hélène Franchineau, Burhan Yüksekkaş
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020