Le Quatuor Belcea joue Beethoven et WebernFestival de Salzbourg 2020

107 min
Disponible du 07/08/2020 au 05/11/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Le Quatuor Belcea a vu le jour à Londres en 1996. Depuis, la formation compte parmi les plus en vue de l’univers chambriste. Lors de leur concert à Salzbourg, les quatre archets ont choisi de faire dialoguer deux quatuors de Beethoven de la série des « Razoumowski » avec le Mouvement lent pour quatuor à cordes d’Anton Webern. Dans cette œuvre de jeunesse, le compositeur autrichien restitue à la manière d’un instantané son appareillage vers la modernité.

Beethoven et son œuvre - opus 59.3
Beethoven est particulièrement fier de ses trois quatuors (opus 59) qu’il compose entre mai et juillet 1806. Le public par contre un peu décontenancé par la modernité des pièces. « Une musique de cinglé » écrira un critique. « Ce n’est pas de la musique » commente un violoniste après l’écoute. Réponse de Beethoven : « Ce n’est pas pour vous ! C’est pour les temps à venir. »

Beethoven et son œuvre - opus 59.1
"Un saule pleureur ou un acacia sur la tombe de mon frère" note Ludwig sur la partition de l'adagio du Quatuor n°7. A la même époque, en 1806, son frère Caspar épouse Johanna Reiss. Ludwig le puritain est contre ce mariage, jugeant la réputation de sa belle-sœur mauvaise. Ne s’est-elle pas mariée enceinte ? Karl naît le 4 septembre et ce neveu sera l’objet d’une longue et douloureuse bataille entre Ludwig et Johanna.
(Séverine Garnier)

Programme :

Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes n° 9 en ut majeur op. 59 « Razumovski »

Anton Webern : Mouvement lent pour quatuor à cordes

Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes n° 7 en fa majeur op. 59 « Razumovski »

Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes n° 13 en si bémol majeur, op. 130 (V. Cavatina. Adagio molto espressivo)


  • Avec :
    • Belcea Quartett
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020