Klansville USAL'histoire d'un suprémaciste blanc

53 min
Disponible du 12/10/2020 au 31/03/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Dans les années 1960, l’ascension et la chute de Bob Jones, l’une des figures les plus célèbres du Ku Klux Klan, à travers de saisissantes images d’archives et une série de témoignages édifiants. Avec, en filigrane, cette interrogation : comment expliquer la survivance de cette organisation secrète raciste à travers les siècles ?

En 1865, dans le Tennessee, des vétérans sudistes de la guerre de Sécession fondent le groupuscule raciste Ku Klux Klan. Mais les atrocités commises, telles que lynchages et attentats envers les Noirs récemment libérés de l'esclavage, précipitent sa dissolution par le Congrès en 1871. Le premier blockbuster du cinéma, Naissance d'une Nation de D. W. Griffith (1915), qui dépeint le Klan comme une organisation justifiable pour restaurer l'ordre dans le sud chaotique, l'aide à renaître de ses cendres. Dix ans plus tard, l'organisation compte quatre millions de membres, avant qu'une mauvaise presse et des luttes de pouvoir le fassent disparaître dans les années 1930. En 1954, il resurgit avec l'arrêt de la Cour suprême Brown v. Board of Education invalidant la ségrégation raciale dans les écoles publiques. Il se solidifie dans l'État pourtant progressiste de Caroline du Nord, sous la conduite de Bob Jones, le plus célèbre Grand Dragon du pays qui cherche une respectabilité en prônant la non-violence. Son groupe passe d'une poignée de sympathisants à près de dix mille membres, soit davantage que tous les Klans des autres États du sud réunis, valant à la Caroline du Nord d'être surnommée "Klansville U.S.A."...

Feu le Grand Dragon
Pour retracer l'ascension éclair de Bob Jones, puis sa chute tout aussi brutale dès 1965 - notamment à cause de meurtres de militants des droits civiques et de détournement de fonds -, Callie T. Wiser a puisé dans un remarquable fonds d'archives (dont celles du Klan lui-même) où les membres, d'ordinaire masqués, apparaissent à visages découverts. Des visages de Blancs, ceux que parfois on surnomme les White Trash, en référence à l'une des franges les plus pauvres de la population américaine. Se sentant déclassée, effrayée par les nouveaux droits octroyés aux Noirs, elle vient grossir des marches dans les villes et se rassemble dans d'immenses rallyes "ruraux", boit les discours haineux de ses leaders comme Bob Jones, et met le feu la nuit à d'immenses croix de bois. Pour étayer ces incroyables images d'un passé refoulé, la réalisatrice a rencontré des témoins de l'époque (policier, membre du Klan et du FBI, journaliste...), mais aussi des historiens et des sociologues. À travers la trajectoire de Bob Jones et de son Klan, ils tentent de répondre à plusieurs questions essentielles : qu'est-ce qui préside à la naissance et à la survivance de cette organisation secrète raciste à travers les siècles ? Quel est aujourd'hui son héritage ?


  • Réalisation :
    • Callie T. Wiber
  • Pays :
    • Etats-Unis
  • Année :
    • 2015