L’Orchestre National de France interprète Mozart et BeethovenAvec Renaud Capuçon

61 min
Disponible du 14/07/2020 au 08/07/2022
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
Vous connaissez Renaud Capuçon violoniste ? Le voici chef d’orchestre ! Ce soir en effet, l’artiste jongle entre archet et baguette pour guider l’Orchestre National de France au cœur d’un programme mêlant la musique de Mozart à celle de Beethoven

Beethoven et son œuvre - opus 47
De passage à Vienne en 1802, le Baron de Trémont, un haut-fonctionnaire et mélomane français témoigne : « Pour constater à quel point Beethoven se préoccupait peu de qui devait exécuter sa musique, il suffit de regarder la Sonate pour piano et violon dédiée à son ami Rodolphe Kreutzer. ». Beethoven ne juge pas aussi sévèrement Kreutzer, « habile violoniste »… qui pourtant refuse de jouer cette sonate « inintelligible » !
(Séverine Garnier)

C’est le Divertimento en fa majeur K.138 de Wolfgang Amadeus Mozart qui ouvre le concert. Cette œuvre est le plus célèbre des trois divertimentos pour cordes composés par le compositeur autrichien. Ecrit en 1772 par un Mozart encore adolescent, ce divertimento a été inspiré par plusieurs séjours en Italie. 

Nous écoutons ensuite la Sonate pour violon n°9 en la majeur op. 47 de Beethoven. Dédiée au violoniste français Rodolphe Kreutzer, cette partition est originellement faite pour être jouée par un violon et un piano : « un véritable corps à corps de deux instruments ». La version interprétée ce soir par l’Orchestre National de France suit les arrangements pour violon et cordes de Richard Tognetti, violoniste et compositeur australien.


Programme :

W.A. Mozart - Divertimento en fa majeur K.138 
Ludwig van Beethoven - Sonate pour violon n°9 en la majeur op. 47 « à Kreutzer » (arrangement de Richard Tognetti pour violon et cordes) 

Concert capté le 9 juillet 2020 dans l’Auditorium de Radio France, Paris.


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020