Léonie Pernet à 36h Saint-Eustache (2019)

À suivre

4 min
Disponible du 04/06/2020 au 03/06/2025
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Quand un journaliste qualifie un artiste d'inclassable, c'est souvent par facilité. Pour Léonie Pernet, c'est par nécessité, tant la jeune femme semble être portée par un refus de se figer dans un genre musical. Mâtiné d'électro-pop, son premier album Crave s'inspire également de la spiritualité soufie et de la musique sacrée.

Dès lors, rien d'étonnant de retrouver la jeune femme à Saint-Eustache. Sur scène, l'artiste est aussi mouvante et insaisissable que son style musical. Revisitant entièrement ses morceaux, elle passe du chant au djembé, du djembé à la batterie, de la batterie à l'orgue. Dans ce grand ballet, l'auditeur se laisse toucher, tantôt par des rythmes effrénés, tantôt par le caractère vulnérable des voix de Malik Djoudi et Léonie Pernet qui se croisent, sur un fil.

Dépaysé, on est alors saisi au vif par le passage à l'orgue de l'artiste, qui, dans un élan mystique, nous transporte. Et l'on se sent tout petits, dans l'espace de l'église qui se remplit du puissant souffle des notes de l’instrument.

Concert capté en juin 2019 à l’occasion du festival 36h Saint-Eustache, à Paris.

Photo © Guillaume Echelard


  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2019