28 minutesThierry Frémaux / Le malaise des policiers (11/05/2021)

loading...
44 min
Disponible du 11/05/2021 au 10/07/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Dans "Judoka", le délégué général du Festival de Cannes Thierry Frémaux raconte avec nostalgie sa passion pour le sport de combat / Dix jours après l'assassinat d'une policière au commissariat de Rambouillet, un policier a été tué sur un lieu de deal au centre d'Avignon, déclenchant une vague "d’écœurement" au sein de la profession. À un an de la présidentielle, comment répondre au malaise de la police ?

Thierry Frémaux, le judoka lyonnais devenu sélectionneur de Cannes
Le tatami comme le tapis rouge n’ont aucun secret pour Thierry Frémaux. Le délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière publie "Judoka" (Stock) et raconte avec nostalgie sa passion pour le sport de combat. En septembre 1969, à l’âge de 9 ans, ses parents l’inscrivent au judo pour canaliser son énergie. Quelques années plus tard, il atteint le graal en obtenant la ceinture noire. À travers ce récit autobiographique, le cinéphile rend hommage à l’art qui lui a permis de comprendre "que la culture sauverait le monde". Nous évoquons également avec lui sa passion pour le cinéma, à l’approche de la 74e édition du Festival de Cannes, décalée du 6 au 17 juillet 2021. Thierry Frémaux est notre invité.

Comment répondre au malaise des policiers ?
Dix jours après l'assassinat d'une policière, Stéphanie Monfermé, au commissariat de Rambouillet le 23 avril, la police a une nouvelle fois été visée. Éric Masson, 36 ans, est mort sur un lieu de deal en plein centre d'Avignon, déclenchant une vague "d’écœurement" au sein de la profession. Les syndicats de police réclament une réponse pénale plus forte contre ces attaques. Lundi 10 mai, tous ont été accueillis à Matignon par le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti. Plusieurs pistes ont été évoquées dont un déblocage de 10 millions d'euros supplémentaires pour "renforcer la sécurité des commissariats de police". À un an de la présidentielle, comment répondre au malaise de la police ? Une réponse pénale plus lourde pour les agresseurs suffit-elle ?


  • Présentation :
    • Élisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2021