28 MinutesL’enfer des camps chinois / Les dérives policières (30/11/2020)

42 min
Disponible du 30/11/2020 au 29/01/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

15 mois d’enfermement, d’endoctrinement forcé et de violences physiques : c’est l’enfer qu'a vécu la Kazakhstanaise d'origine ouïghoure Gulbahar Jalilova dans les camps de rééducation chinois du Xinjiang / Agression d’un producteur de musique par trois policiers, violence de l’intervention policière contre des migrants place de la République : comment en est-on arrivé à une telle dérive de la police en France ?

D’origine ouïghoure, elle a vécu l’enfer des "camps de rééducation" chinois
15 mois d’enfermement, d’endoctrinement forcé et de violences physiques : c’est l’enfer qu'a vécu Gulbahar Jalilova dans les camps de rééducation chinois du Xinjiang. Cette Kazakhstanaise d'origine ouïghoure, alors en déplacement professionnel en Chine, est arrêtée et accusée de transactions financières vers la Turquie et d’association avec des terroristes. Grâce au combat acharné de ses trois enfants et à sa nationalité kazakhstanaise, elle parvient à sortir après 15 mois de torture. C'est pour dénoncer ces atrocités et pour venir en aide à ses codétenues qu’elle décide de témoigner à visage découvert. Elle est notre invitée.

La France a-t-elle un problème avec sa police ?
Après deux jours de garde à vue, les quatre policiers impliqués dans le passage à tabac de Michel Zecler ont été transférés au Tribunal judiciaire de Paris, le 29 novembre, en vue de leur défèrement. Alors que la France est traversée depuis plusieurs semaines par un débat sur la loi sécurité globale, la vidéo de l’agression d’un producteur de musique par trois policiers ainsi que la violence de l’intervention policière lors d’un rassemblement en soutien aux migrants le 23 novembre dernier place de la République à Paris, ne font que gonfler la polémique. Comment en est-on arrivé à une telle dérive ?


  • Présentation :
    • Élisabeth Quin
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2021