28 Minutes samediEdwy Plenel / Migrants : les oubliés / Racisme dans la police (01/08/2020)

43 min
Disponible du 01/08/2020 au 30/09/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Le journaliste et co-fondateur de Mediapart Edwy Plenel nous parle de son nouvel ouvrage, "La sauvegarde du peuple. Presse, liberté et démocratie" / L'Italie fait face à un nouvel afflux de migrants sur ses côtes, venus en majorité de Tunisie / Suite aux révélations sur les propos et les comportements racistes au sein de la police, le ministre de l’Intérieur a fustigé l’absence de sanctions.

Le droit de savoir : la bataille d'Edwy Plenel
Journaliste, co-fondateur de Mediapart, Edwy Plenel a réussi à hisser son site d’information au rang des principaux médias d’investigation français. Avec un modèle économique viable et de nombreuses enquêtes à son actif — récemment les révélations d’Adèle Haenel — Mediapart s'impose comme une référence de la presse française, dans une époque où, « la haine du journalisme indépendant et de la presse libre est, au fond, un refus de la vitalité démocratique comme prolongement politique de la vie elle-même. » écrit Plenel. Le point de départ de son nouvel ouvrage, « La sauvegarde du peuple. Presse, liberté et démocratie », est cette phrase : « La publicité est la sauvegarde du peuple », que l’on doit à un révolutionnaire oublié, Jean-Sylvain Bailly, en 1789. Une citation qui résonne selon lui avec notre époque. Découvrez son portrait sous la plume de Philippe Ridet.

Migrants : les oubliés / Racisme : la police accusée
Le nouvel afflux de migrants sur les côtes italiennes, venus en majorité de Tunisie, secoue la botte. Selon le gouvernement italien, c’est la crise du coronavirus qui « engendre un flux exceptionnel de migrants économiques ». Mais justement, en pleine crise sanitaire, l’Europe peut-elle accueillir des migrants ?
En France, « StreetPress » a révélé une affaire de racisme au sein de la police. En 2019, un fonctionnaire de police signalait à sa hiérarchie la tenue de propos racistes « de façon régulière » de la part d’une gardienne de la paix « à l’adresse des déférés d’origine étrangère ». Le ministre de l’Intérieur a réagi en fustigeant l’absence de sanctions. Faut-il changer de doctrine ?

Olivier Boucreux s’en va voir ailleurs ce qu’il se passe, aux quatre coins de la planète. Ce week-end, direction le Japon où l’arrestation de deux médecins soupçonnés d’avoir aidé à mourir une femme relance le débat sur l’euthanasie dans le pays.

Sans oublier la question très intéressante de David Castello-Lopes, puis la chronique de Camille Diao et la vidéo de la semaine, sélectionnée par la rédaction de "28 Minutes samedi".


  • Présentation :
    • Benjamin Sportouch
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020