Cameron Carpenter en concert depuis BerlinAvec des œuvres de Bach, Piazzolla, Vierne, Hisaishi...

59 min
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
A l’heure où le monde vit au rythme du coronavirus, prodiguer du réconfort au public confiné et le gratifier à domicile d’un plaisir esthétique grâce la culture et la musique n’a jamais été aussi important. A phénomène mondial, programme d’envergure planétaire : l’organiste Cameron Carpenter propose ainsi des musiques de presque tous les continents.
Artiste d’exception, l’Américain est un habitué des salles de concert les plus prestigieuses. Il entretient toutefois un lien très personnel avec le Konzerthaus de Berlin où il a été artiste en résidence pendant la saison 2017/18. Il s’y est notamment produit avec son instrument, l’International Touring Organ (ITO). Réalisé d’après ses propres plans, cet orgue concrétise un vieux rêve puisqu’il lui permet de donner des concerts presque partout dans le monde. Une évidence pour la plupart des instrumentistes, mais pas pour les organistes. Et c’est avec cet instrument de tous les superlatifs que l’artiste américain se produit à Berlin, dans une salle de concert vide.

Au programme :

Johann Sebastian Bach - 
Prélude et fugue, BWV 552

Astor Piazzolla - Oblivion

Sir Alfred Herbert Brewer - Marche Héroïque

Modest Mussorgsky - Le vieux château, extrait de « Tableaux d’une exposition »

Louis Vierne- Carillon de Westminster op. 54, n° 6

Joe Hisaishi - Nausicaä de la vallée du vent

Percy Grainger - Irish Tune from County Derry

Howard Hanson - Sinfonie Nr. 2 „Romantic“ Allegro con brio 


Photo @ Marco Borggreve


  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020