Covid-19, une aubaine pour la 5G ?Désintox

À suivre

2 min
Disponible du 27/04/2020 au 27/04/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

"Désintox" revient sur la rumeur selon laquelle le gouvernement aurait profité du confinement pour généraliser en douce la mise en place de la 5G.

 

Le gouvernement a-t-il profité du confinement pour généraliser en douce la 5G ? La rumeur trouve son origine dans une ordonnance prise suite à la crise sanitaire du Covid-19 et publiée le 26 mars au Journal officiel. Celle-ci assouplit fortement les procédures qui permettent aux opérateurs téléphoniques d’installer ou de modifier les installations des antennes relais pour leur permettre de faire face à l’augmentation du trafic lié au confinement.
L'association Robin des toits, qui milite entre autres pour la limitation des antennes-relais de téléphonie mobile, s'en inquiète la première, estimant « légitime de penser que cette libéralisation du secteur a pour but de préparer le déploiement de la 5G ».
L’analyse est ensuite reprise et déformée sur le site Le Media pour tous, fondé par un ancien militant d’Egalité et Réconciliation (mouvement d’extrême droite d’Alain Soral). L’article est beaucoup plus affirmatif : la 5G « va arriver exactement pendant l’état d’urgence sanitaire ».
Quelques jours plus tard, l’ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage dénonce à son tour le fait que « l’ordonnance du 26 mars généralise la 5G ».
L’ordonnance n’a pourtant rien à voir avec la 5G. Elle permet seulement d’assurer la continuité des services existants, de la 2G à la 4G, et n’a été invoquée qu’une seule fois par les opérateurs depuis le début de la crise sanitaire.
Quant à la 5G, son déploiement devrait au contraire être retardé par le Covid-19. L’attribution des nouvelles fréquences aux opérateurs, qui devait avoir lieu fin avril, a en effet été repoussée en raison de l’épidémie.

  • Réalisation :
    • Cédric MATHIOT
  • Producteur/-trice :
    • 2p2l
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020