Beethoven : Quatuor à cordes n°7Par les musiciens de l'Orchestre philharmonique de Strasbourg

44 min
Disponible du 01/05/2020 au 31/12/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Piano, orchestre, musique de chambre… Quel que soit le domaine abordé, Beethoven a sans cesse cherché à en repousser les limites expressives et formelles. Le Quatuor n°7 op. 59 n°1 est une œuvre si novatrice, que la critique de l’époque la qualifie de « mauvaise farce de toqué ». Beethoven répond « c’est pour les temps à venir ». Les solistes de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg l’interprètent.

Au centre du cycle de 16 quatuors, le premier des trois quatuors dits Razoumovski est composé la même année que le quatrième Concerto pour piano, que la Quatrième Symphonie et que le Concerto pour violon. Période faste pour Beethoven, à qui le comte Andréï Kirillovitch Razoumovski, ambassadeur de Russie à Vienne, son ami et l’un de ses premiers protecteurs, commande une série de quatuors à cordes.

En janvier 1809 à Vienne, le quatuor Schuppanzigh interprète les trois quatuors de la série. Le violoniste Ignaz Schuppanzigh se plaint : « techniquement trop difficile à jouer », décrète-t-il. Beethoven répond « croyez-vous que je pense à vos misérables cordes quand l’esprit me parle ? ».

Le quatuor est interprété par Hedy Kerpitchian et Philippe Lindecker au violon, Benjamin Boura à l’alto et Alexander Somov au violoncelle.


  • Avec :
    • Hedy Kerpitchian (violon)
    • Philippe Lindecker (violon)
    • Benjamin Boura (alto)
    • Alexander Somov (violoncelle)
  • Réalisation TV :
    • Colin Laurent
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020