Le trafic de terres ruine la forêt bolivienne

À suivre

3 min
Disponible du 03/01/2020 au 05/01/2022
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE
L'été dernier, la Bolivie a perdu 17 millions d'hectares de forêt et une immense quantité de biodiversité animale. La région de la Chiquitanía, au sud de l'Amazonie, a été la plus touchée. Le phénomène est aggravé par le trafic de terres dans la région : des fonctionnaires acquièrent de vastes terres publiques et les revendent par parcelles en obtenant de plantureux bénéfices.

  • Journaliste :
    • Matthieu Comin
    • Laurence Cuvillier
  • Pays :
    • France
    • Allemagne
  • Année :
    • 2020