Celeste à EurosonicStrange, Stop This Flame

Lecture automatique

À suivre

9 min
Disponible du 28/01/2020 au 16/07/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

L’Angleterre, nouvelle Mecque de la soul ? Après la regrettée Amy Winehouse et les jeunes prodiges Jorja Smith, Little Simz et Mahalia, les Iles Britanniques nous ravissent une nouvelle fois les tympans avec une chanteuse fort prometteuse : Celeste. On s’est laissé charmer par le phénomène au festival Eurosonic.

Une voix qui semble avoir vécu mille vies, des mélodies mélancoliques, une orchestration feutrée… La musique de Celeste invoque dès les premières notes une ambiance de film noir, nous télétransporte dans un club de jazz enfumé. Chaque chanson de la Britannique raconte une histoire, touche la corde sensible sans en faire des tonnes. De quoi convertir même les plus réfractaires à la cause de la soul music.

Alors qu’elle est encore adolescente, Celeste écrit et interprète une chanson en hommage à son père. Elle upload le résultat sur Youtube et tape ainsi dans l’œil (ou plutôt l’oreille) d’un manager londonien. Quelques années plus tard, elle publie l’EP Lately. Il n’en fallait pas plus pour faire bruisser la planète soul.

Celeste s’est déjà frotté de nombreuse fois à la scène (notamment au Printemps de Bourges et à Rock en Seine). C’est dans le cadre plus intimiste d’Eurosonic que nous l’avons rencontré. On en a encore des étoiles dans les yeux.

Concert capté le 16 janvier 2020 au festival Eurosonic, Groningen (Pays-Bas)


  • Production :
    • Sourdoreille
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020