La Première Symphonie de BeethovenGeorg Solti au Royal Albert Hall, 1978

34 min
Disponible du 06/01/2020 au 14/06/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

La Première de Beethoven marque le début de sa production symphonique. Sous la baguette de Georg Solti, l’Orchestre symphonique de Chicago interprète cette œuvre qui, tout en restant influencée par Haydn et Mozart, annonce déjà le romantisme.

Beethoven a 29 ans lorsqu’il écrit sa première symphonie. Une entreprise risquée, l’œuvre menaçant de rester dans l’ombre de ses grands modèles qu’étaient Mozart et Haydn.

L’arrangement et l’instrumentation rappellent encore ces deux compositeurs. Ce qui fait de la Première la plus classique des neuf symphonies de Beethoven.

Créée sous la direction de Beethoven en 1800 au Hoftheater de Vienne, cette œuvre voit le jour à une époque où le public bourgeois commence à supplanter les mécènes issus de l’aristocratie dans les salles de concert.

Le genre de la symphonie était bien établi depuis Mozart et Haydn. Avec Beethoven, il va s’emplir d’idéaux révolutionnaires. La Première donne à entendre cette transition. Classique, elle le reste dans la droite lignée des deux maîtres viennois, mais ses accentuations sont renforcées et Beethoven s’y livre déjà à une savante déconstruction des danses de cour.

Au cours des 25 années qui suivront, Beethoven finira par totalement redéfinir le genre symphonique. Et il signera neuf œuvres, dont certaines au retentissement capital pour l’histoire de la musique. Après lui, tous les compositeurs désireux de se confronter à l’exercice de la symphonie n’auront de choix que de se mesurer à son legs.

Captation du concert donné en 1978 à Londres au Royal Albert Hall.


  • Direction musicale :
    • Georg Solti
  • Orchestre :
    • Chicago Symphony Orchestra
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019