Berlin 1989 : Ode à la libertéBernstein dirige la Neuvième Symphonie de Beethoven

94 min
Disponible du 15/12/2019 au 14/06/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Un concert historique au Schauspielhaus de Berlin-Est : le jour de Noël 1989, un bon mois après la chute du Mur, l’Américain Leonard Bernstein dirige la Neuvième Symphonie de Beethoven avec des musiciens de Munich, Dresde, Paris, Londres, New York et Leningrad.

« Tous les hommes deviennent frères », peut-on entendre dans le chœur final de la Neuvième Symphonie de Beethoven. Un élan qui résonne dans chaque note dirigée par Leonard Bernstein en ce 25 décembre 1989. Le mur de Berlin, la frontière qui séparait l’Allemagne et le rempart symbolique entre l’Est et l’Ouest sont tombés. A quelques mètres du poste frontière de Checkpoint Charlie, des instrumentistes allemands et des quatre puissances d’occupations de l’après-guerre jouent sous la direction de Leonard Bernstein : ils sont issus de l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, de l’Orchestre de la Staatskapelle de Dresde, de l’Orchestre philharmonique de New York, de l’Orchestre de Paris, de l’Orchestre symphonique de Londres et de l’Orchestre du Théâtre du Kirov de Leningrad.

Bernstein s’est autorisé un petit changement dans l’œuvre de Beethoven, mais ô combien significatif. Au lieu de « joie », il a fait chanter « liberté » aux solistes et au chœur. L’Ode à la joie de Schiller devient ainsi une Ode à la liberté. Cette modification est critiquée. Mais Bernstein se défend, arguant qu’en ces heures historiques, Beethoven aurait célébré la conquête de la liberté et qu’il aurait probablement approuvé ce changement de texte. « La musique est l’expression la plus profonde de l’humanité qu’on puisse trouver dans le monde » rappelait Leonard Bernstein qui y voyait « un droit humain », car « tout est lié à la musique. »

Leonard Bernstein a été un des compositeurs et chefs d’orchestre les plus importants du XXe siècle. Ses interprétations de Mahler, Beethoven ou Gershwin lui ont valu une renommée internationale. Par-delà l’univers classique au sens strict, il a accédé à la célébrité comme compositeur de West Side Story ou de Candide et comme présentateur des « Young People’s Concerts ». Leonard Bernstein est mort un an seulement après le concert de Berlin, en octobre 1990.


  • Direction musicale :
    • Leonard Bernstein
  • Orchestre :
    • Kierow Theatre Orchestra
    • London Symphonic Orchestra
    • Orchestre de Paris
    • Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks
    • Staatskapelle Dresden
    • New York Philharmonic Orchestra
  • Pays :
    • Allemagne
  • Année :
    • 2019