Beethoven : Fantaisie choraleLe grand concert de 1808

23 min
Disponible du 07/03/2020 au 10/01/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

A la fois fantaisie pour piano, concerto dédié au même instrument et cantate, la Fantaisie chorale a hérité du surnom de « petite neuvième », car elle préfigure le dernier mouvement de la Neuvième symphonie. Elle est interprétée par l’Orchestre symphonique de Vienne sous la direction de Philippe Jordan dans le cadre de la reconstitution d’un concert historique donné par Beethoven en 1808.

Beethoven et son œuvre - opus 80
Beethoven veut clore son grand concert du 22 décembre 1808 (voir opus 66) par un brillant final qui résume toutes ses facettes : l’intimité du piano, l’humanisme incarné par le chœur fraternel et la fougue de l’orchestre. Ecrit quelques jours avant le concert, il nomme cette pièce « Fantaisie chorale ».
(Séverine Garnier)

Composée en très peu de temps, la Fantaisie pour piano, chœur et orchestre a été créée lors du grand concert donné en 1808, qu’elle devait clore en toute majesté. Beethoven y adapte une mélodie écrite pour la cantate Gegenliebe (WoO 118), qui constituera également le fondement du chœur final de l’Hymne à la Joie dans la Neuvième. Compte tenu du court délai dont il disposait, le compositeur ne parvient pas à achever la partition. Il improvisera lui-même une introduction au piano lors de la première représentation.

A la tête de l’Orchestre symphonique de Vienne et d’un ensemble de solistes de haute volée, Philippe Jordan reconstitue en janvier 2020 le concert historique donné par Beethoven le 22 décembre 1808. Au programme : la Cinquième et la Sixième symphonie, deux mouvements de la Messe en ut majeur, l’air « Ah ! perfido », le Quatrième concerto pour piano, la Fantaisie chorale et la Fantaisie pour piano. Ce concert marque un des temps forts des célébrations du 250e anniversaire de la naissance du compositeur.


  • Avec :
    • Anke Vondung (mezzo-soprano)
    • Allan Clayton (tenor)
    • Nicholas Angelich (piano)
    • Jacquelin Wegner (soprano)
    • Hanno Müller-Brachmann (baryton-basse)
  • Direction musicale :
    • Philippe Jordan
  • Direction de chœur :
    • Heinz Ferlesch
  • Choeur :
    • Wiener Singakademie
  • Pays :
    • France
    • Autriche
  • Année :
    • 2020