Beethoven : Messe en ut – Gloria & SanctusLe grand concert de 1808

23 min
Disponible du 07/03/2020 au 10/01/2021
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Peu donnée de nos jours car moins magistrale que la Missa solemnis, la Messe en ut est une des rares œuvres sacrées de Beethoven. L’Orchestre symphonique de Vienne, placé sous la direction de Philippe Jordan, joue des pièces incontournables du maître de Bonn pour la reconstitution d’un concert historique donné par le compositeur en 1808.

Beethoven et son œuvre - opus 86
« Mais, Beethoven, qu’avez-vous donc fait là ? » Avec ces mots, le grand mécène Nicolas II, prince d’Esterházy, accueille l’exécution de la Messe en Ut, une œuvre sacrée qu’il avait commandée au compositeur. La question fait l’effet d’une douche froide. Beethoven, considérant qu’on se moque de lui et de son travail, quitte sur le champ le palais du Prince, à Eisenstadt… et dédicace cet opus 86 à un autre prince, le Prince Kinsky.
(Séverine Garnier)

Beethoven considérait les messes de son maître, Joseph Haydn, comme des "chefs d’œuvres inimitables". Pour sa Messe en ut, il s’inspire donc tout naturellement du compositeur viennois. Commanditaire de l’œuvre, le prince Esterházy n’aurait toutefois pas été satisfait du résultat. Beethoven dédiera ultérieurement son œuvre au prince Kinsky lors de la publication de celle-ci.

A la tête de l’Orchestre symphonique de Vienne, Philippe Jordan reconstitue en janvier 2020 le concert historique donné par Beethoven le 22 décembre 1808. Au programme : la Cinquième et la Sixième symphonie, deux mouvements de la Messe en ut majeur, l’air « Ah ! perfido », le Quatrième concerto pour piano, la Fantaisie chorale et la Fantaisie pour piano. Des solistes de haute volée, tels la soprano Miriam Kutrowatz, la mezzo-soprano Anke Vondung, le ténor Allan Clayton et le baryton-basse Hanno Müller-Brachmann, se produiront aux côtés des musiciens viennois. Ce concert marque un des temps forts des célébrations du 250e anniversaire de la naissance du compositeur.


  • Avec :
    • Anke Vondung (mezzo-soprano)
    • Allan Clayton (tenor)
    • Nicholas Angelich (piano)
    • Jacquelin Wegner (soprano)
    • Hanno Müller-Brachmann (baryton-basse)
  • Direction musicale :
    • Philippe Jordan
  • Direction de chœur :
    • Heinz Ferlesch
  • Choeur :
    • Wiener Singakademie
  • Pays :
    • France
    • Autriche
  • Année :
    • 2020