Beethoven : "L'Académie de 1808"Avec l’Orchestre symphonique de Vienne

212 min
Disponible du 16/01/2020 au 10/03/2020
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

A la tête de l’Orchestre symphonique de Vienne qu’il dirige depuis 2014, Philippe Jordan, reconstitue le concert historique donné par Beethoven le 22 décembre 1808. Au programme : la Cinquième et la Sixième Symphonie, deux mouvements de la Messe en ut, l’air « Ah ! perfido », le Quatrième Concerto pour piano, la Fantaisie chorale et la Fantaisie pour piano, chœur et orchestre. Ce concert marque un des temps forts des célébrations du 250e anniversaire de la naissance du compositeur.

« Nous avons tenu bon dans le froid le plus intense de six heures et demie à dix heures et demie et l’expérience nous a apporté la preuve qu’il était parfaitement possible de goûter jusqu’à l’excès à ce qui est bon – et bien plus encore à ce qui est puissant » écrivait un contemporain à propos de cette soirée historique donnée le 22 décembre 1808 au Theater an der Wien. Une soirée où le chauffage manquait cruellement, et où Beethoven présentait à un public « grelotant et emmitouflé dans ses fourrures » ses dernières compositions en date : la Cinquième et la Sixième Symphonie (Beethoven dirigera lui-même cette création de la Pastorale), deux mouvements de la Messe en ut, « Ah ! perfido », un air de concert pour soprano et orchestre composé en 1796, la création publique de son quatrième concerto pour piano, avec lui-même comme soliste, la Fantaisie chorale et en conclusion, la création de la Fantaisie pour piano, chœur et orchestre.

Donnée au Konzerthaus de Vienne, la reconstitution de ce concert marathon de 1808 marque un des temps forts des célébrations du 250e anniversaire de la naissance du compositeur. L’Orchestre symphonique de Vienne est placé sous la direction de Philippe Jordan et accompagne un ensemble de solistes d’exception dont le pianiste américain Nicholas Angelich.

Au programme :

Symphonie no. 6 op. 68 La Pastorale

Ah perfido!, scène et aire pour soprano et orchestre op. 65

Messe en ut majeur op. 86, II. Gloria (Qui tollis – Quoniam)

concerto pour piano et orchestre no. 4 op. 58

Symphonie no. 5 op. 67

Messe en ut majeur op. 86, IV. Sanctus (Benedictus – Osanna)

Fantaisie pour piano op. 77

Fantaisie pour piano, chœur et orchestre op. 80 Fantaisie chorale


  • Avec :
    • Jacquelyn Wagner (soprano)
    • Miriam Kutrowatz (soprano)
    • Anke Vondung (alto)
    • Allan Clayton (ténor)
    • Franz Gürtelschmied (ténor)
    • Hanno Müller-Brachmann (baryton-basse)
  • Avec :
    • Nicholas Angelich (piano)
  • Direction musicale :
    • Philippe Jordan
  • Orchestre :
    • Wiener Symphoniker
  • Direction de chœur :
    • Heinz Ferlesch
  • Choeur :
    • Wiener Singakademie
  • Pays :
    • France
    • Autriche
  • Année :
    • 2020