De Lesbos à l'UE, l'abandon des mineurs non accompagnés

À suivre

5 min
Disponible du 11/02/2020 au 13/02/2022
Découvrez l'offre VOD-DVD de la boutique ARTE

Les milliers de mineurs non accompagnés qui vivent dans des conditions catastrophiques dans les camp de réfugiés des îles grecques commencent - lentement - à être pris en charge par les États européens. Le 16 avril, douze d'entre eux ont été emmenés au Luxembourg et cinquante autres devraient être mis à l'abri en Allemagne à la fin de la semaine. ARTE Info fait le point sur leur situation.

Suite à l'ouverture de la frontière entre la Turquie et la Grèce, annoncée par le président turc Recep Tayyip Erdogan le 29 février, des milliers de migrants tentent de rejoindre les îles grecques. À Lesbos, dans le camp surpeuplé de Moria, la situation est déjà catastrophique, en particulier pour les mineurs dont beaucoup sont non accompagnés, ou ont besoin de soins.

Début mars, le gouvernement allemand a annoncé qu'une coalition de pays envisageait de prendre en charge jusqu'à 1 500 enfants migrants bloqués sur les îles grecques. Sept pays se sont portés volontaires : l'Allemagne, la France, l'Irlande, la Finlande, le Portugal, le Luxembourg, la Croatie.



  • Montage :
    • Isabelle Nommay
  • Journaliste :
    • Jonas Dunkel
    • Anne-Lyse Thomine
  • Graphiste web :
    • Mikaël Giummelly
  • Pays :
    • France
  • Année :
    • 2020